mercredi 21 novembre 2018

CLUB5A - MOTO DE LÉGENDE - LA SR 400 YAMAHA A 40 ANS ...BON ANNIVERSAIRE !!

Moto emblématique des années 1980, la Yamaha SR fait son grand retour en France en 2014, afin de surfer légitimement sur la vague vintage. Yamaha avec ce modèle est plus dans une approche communication, visibilité d’image que de logique économique. 

Force est de reconnaître que cette revenante ne manque pas de charme et d’atout. Pour la petite histoire : D’abord produit pour le marché japonais, c’est en 1978 que le petit roadster monocylindre fait son apparition en France. Le succès de la Yamaha SR s’étendra jusqu’en 1981. C’est bien la nouvelle réforme du permis moto qui aura raison de sa disparition au catalogue français. 

Dans les années 90, précisément entre 1992 et 1997, elle débarque dans notre hexagone en version 400 cm3 (659 immatriculations) et 500 cm3 (4816 immatriculations) pour encore disparaître à nouveau. Depuis, le modèle est devenu une icône pour tous les aspirants transformateurs. 
L’engin laisse une place prépondérante pour tous ceux qui souhaitent lui apporter une touche personnelle ; sa conception simplifiée aspire à la création. 

De très beaux modèles en version « classic », « scrambler » ou « café racer » sont de véritables œuvres. À croire que les japonais ont un faible pour cette moto emblématique car sa production ne s’est jamais interrompue. Ce modèle associé à une cylindrée de 500 cm3 (dérivée 500 XT) propage encore le bonheur de ses propriétaires. Cette moto fait l’objet d’un culte incontestable, elle est devenue un grand classique. 

Au fil des années, l’immense intérêt pour la SR ne s’est jamais tari. En conclusion, Yamaha nous propose à travers ce modèle de taquiner une mode vintage sur deux roues. Et bien c’est un grand plaisir que je vous souhaite de partager. 
C’est un superbe roadster monocylindre, qui est très attachant et il saura vous procurer le plaisir nécessaire de circuler sur un grand « classic ». 

Le 400 SR ne laisse personne indifférent. Bon nombre de curieux et de passionnés de moto m’ont interpellé pendant l’essai, me léguant leurs petites histoires à propos du modèle et ne sachant pas si la moto était neuve ou restaurée. 

 Rouler en 400 SR, ce n’est pas chercher des performances de genre. C’est plutôt côtoyer un engin qui veut retrouver sa place dans la mode « vintage retour aux sources » qui existe depuis quelques années. Pour 2014, c’est un volume limité de SR 400 qui seront importées en France. C’est l’opportunité de vous procurer une authentique moto vintage … 
Neuve à partir de 5 990 €, tout de même ! 
 Le 400 SR a tout ce qu’on demande à une moto de cet acabit, le strict minimum et le charme en plus!
Source : monsieurvintage.com-MOTOR LIVE

mardi 20 novembre 2018

CLUB5A - HUMOUR AUTO - LA DS CITROËN ...MODERNE AVANT L'HEURE !!


CLUB5A - DANS LE RÉTROVISEUR - GRAND PRIX DE TRIPOLI DE 1937...

Le Grand Prix de Tripoli était un événement de courses automobiles d'abord tenu en 1925 sur un circuit de course à l'extérieur de Tripoli, la capitale de ce qu'était Tripolitania alors italien. Les courses automobiles étaient un sport extrêmement populaire en Italie et la colonie cherchait des méthodes d'augmente la capitale et promouvoir le tourisme - les touristes qui, il a espérés, déciderait alors de s'installer dans Tripolitania. Mais malgré l'assistance du gouverneur extrêmement enthousiaste de la colonie, Emilio de Bono et un peu de succès initial, les événements échoués financièrement.
Seulement l'intervention personnelle par de Bono a empêché l'événement 1929 d'es annulé et 1930 a été gâté par un champ spartiate, peu d'intérêt public et la mort de Gastone Brilli-Peri dans un accident . L'enthousiasme initial et le sponsoring avaient reculé, les retombées de l'accident Brilli-Peri's donné un coup d'arret en 1931..
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, DANS LE RÉTROVISEUR - GRAND PRIX DE TRIPOLI DE 1937...


Source : kohli79

CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES AUTOS - HISTOIRE DE JAGUAR...

Jaguar, de son nom officiel « Jaguar Cars Ltd », est une marque automobile britannique connue pour ses voitures de luxe et ses modèles sportifs. 

 La marque est la propriété de l'indien Tata Motors depuis 2008 mais les modèles sont dessinés par des Anglais (Ian Callum) dans la pure tradition de la marque en respectant le prestige du style britannique.
Les ventes en 2013 s'élèvent à 76 668 unités, en augmentation de 42 % par rapport à 2012. La croissance la plus importante se constate en Allemagne, en Inde et aux États-Unis. Fondée en 1922 sous le nom de Swallow Sidecar Company par William Lyons, la société, dont les initiales étaient SSC, prit le nom de Jaguar en 1945 pour ne pas évoquer les SS allemands de sinistre mémoire. 

La société est restée indépendante jusqu'à ce qu'elle soit nationalisée en 1966. En 1984, la société a été séparée sur le marché boursier -- c'est une des privatisations du gouvernement de Thatcher -- jusqu'à ce qu'elle soit reprise par Ford en 1990. En 1999, elle devenait une part du groupe Premier Automotive avec Land Rover, Volvo, Lincoln, et Aston Martin nouvellement revendu par Premier Automotive en 2007. 
 Jaguar possède le fabricant automobile Daimler (à ne pas confondre avec la société allemande Daimler-Benz), racheté en 1960. Daimler n'est plus à présent qu'une petite marque apposée sur les plus luxueux modèles sortant des usines Jaguar.


 Des modèles, le plus marquant est la Jaguar XJ (produite depuis 1968), qui reste pour beaucoup la Jaguar ultime. Depuis 1968, les séries I des XJ ont été profondément modifiées en 1973 (série II), en 1979 (série III), en 1986 pour l'Europe et 1987 pour les États-Unis (XJ40), 1995 (X300), 1997 (jusqu'à la X308 propulsée par un V8), et 2003 (la X350), et enfin la nouvelle X351 apparue en 2009. Les modèles XJ les plus luxueux portent les marques Vanden Plas ou Daimler. 

 Jaguar produit aussi des voitures plus accessibles, comme la Jaguar S-Type (1999-2008) et plus petite encore, la Jaguar X-Type (2001-2009). 


 Jaguar a produit de nombreuses voitures de sport : Jaguar XK120 (1948-1954), Jaguar XK150 (1955-1960), Jaguar E-type (1961-1975), la Jaguar XJS (1975-1996) et la Jaguar XK8 (1996) sont les principaux modèles sportifs d'après-guerre.
D'autres Jaguars sportives existent, comme la Jaguar XJ220 (1988) ou la Jaguar XJR-15 pour la course. Le 26 mars 2008, Ford a vendu Jaguar à la compagnie indienne Tata Motors. La marque a connu de grands succès en sport automobile, particulièrement lors des 24 Heures du Mans qu'elle remporte à sept reprises. Jaguar a gagné en 1951 et 1953 avec la Jaguar C-Type, puis en 1955, 1956 et 1957 avec la Jaguar D-Type. Jaguar abandonne cette épreuve prestigieuse jusqu'au milieu des années 1980 lorsque Tom Walkinshaw de l'équipe TWR commence à préparer des prototypes propulsés par des V12 Jaguar pour les courses européennes. L'équipe commence à gagner régulièrement des courses à partir de 1987 et gagne le Mans à nouveau en 1988 et 1990 avec les XJR-9 et XJR-12. 


Les voitures sont ensuite motorisées avec des V6 Turbo, puis des V8 Ford. En 1955, Jaguar a fourni le moteur à l'équipe Emeryson. En juin 1999, Jackie Stewart revend son écurie de Formule 1, Stewart Grand Prix, à Ford qui la renomme Jaguar Racing pour disputer le Championnat du monde de Formule 1 à compter de la saison 2000. L'équipe est dirigée un temps par Bobby Rahal puis par Niki Lauda. En novembre 2002, l'équipe est réorganisée : Lauda et 70 autres membres sont écartés. 

 Lors de la saison 2003, les pilotes sont Mark Webber et Antônio Pizzonia et les moteurs sont fournis par Ford. En cours de saison Pizzonia est remplacé par Justin Wilson. Après une année 2004 relevée par quelques performances de Mark Webber (2e place en qualifications au Grand Prix de Malaisie) mais globalement médiocre, Ford jette l'éponge et après une période de doute, l'écurie est cédée pour un prix symbolique au magnat de la boisson énergétique Red Bull, Dietrich Mateschitz, qui s'engage en 2005 sous le nom de Red Bull Racing.

Source vidéo : imineo.com

lundi 19 novembre 2018

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES - SORTIE MOTOS LE 2 DÉCEMBRE 2018 ...TOUS AU "RESTO FOLI'S"...INSCRIVEZ-VOUS !!




Le dimanche 2 Décembre 2018 sortie Motos du Dimanche Matin  et son traditionnel Cassoulet au Resto Foli’s ..
********************
Attention ne tardez pas à vous inscrire car les places sont limitées...Le Resto'Foli's ne peut recevoir que 45 personnes.....
**************************
Le départ s'effectuera au DOME de Carcassonne !!
TARIF DE CETTE JOURNÉE : ...€
(A déterminer..)
Retrouvez les meilleurs moments de la sortie motos RESTO FOLI'S avec la chaîne youtube 5ACLUB ...

CLUB5A - DIVERTISSEMENT - HUMOUR AUTO - IL Y A 50 ANS ON NE PENSAIT PAS EN ARRIVER LA !!


CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES MOTO - "MOTO MARTIN ...UNE AVENTURE FRANÇAISE..."

Pour la première fois dans ce film, Georges Martin nous raconte son histoire, véritable aventure humaine et technique.  Perfectionniste, il n'aura eu de cesse de créer, d'inventer, de construire et d'innover avec des motos identifiables au premier coup d'œil, puis des voitures.
Au fil des témoignages, nous allons du petit atelier parisien à l'usine des Sables d'Olonne, du premier cadre poutre à la spéciale M16 sans oublier la mythique CBX, 

sur la piste de ces motos uniques qui nous font rêver depuis plus de 40 ans.


A quoi ressemblaient les années 70 pour les amateurs de sportives ? 

Georges Martin : Dans les années 70, les motos japonaises déferlaient sur l’Europe. Et elles avaient un avantage de taille sur leurs concurrentes : les nippons eux savaient faire des moteurs puissants et fiables. Contre partie, il étaient lourds et encombrants. 

A l’époque, nombreux étaient les motards nostalgiques des européennes à bracelets, les fameux café racers. Et tout naturellement, ils attendaient des japonaises qu’elles soient aussi maniables et légères que ce qu’ils connaissaient déjà. C’est comme ça que tout a commencé. Concrètement, vous faisiez quoi à l’époque ? 
Qu’est-ce qui vous liait à la moto ? 
Je travaillais dans un bureau d’étude en tant que dessinateur industriel. Mais j’étais surtout passionné de moto, et je gambergeais beaucoup aux solutions qui permettraient d’alléger les japonaises. 

C’était mon truc, le châssis moto. Ça me passionnait bien plus que la préparation des moteurs, chose pour laquelle je n’avais aucune passion particulière. Il vous fallait quand même de solides compétences pour vous lancer dans l’étude des parties cycle ? J’utilisais ce que j’avais appris dans le cadre de mon travail. Et puis surtout, l’époque était très différente. 

Par exemple, lors des courses, les paddocks étaient ouverts et très conviviaux. Si bien que nous parlions beaucoup plus entre nous, nous échangions nos expériences. On essayait des choses un peu au « pifomètre ». Et ainsi, le savoir se partageait. C’est comme ça que j’ai tout appris. J’ai commencé à faire de petites choses et rapidement j’ai monté ma société. 

Motos Martin est né en 1971. Par quoi commencez-vous ? Quelle est la production Martin au début ? Au tout début, on commercialise des accessoires pour la Honda 750 Four. Et puis rapidement, on travaille sur la moto complète. Le premier cadre sort en février 1972. 

On présente la spéciale Martin (on l’appelait comme ça à l’époque) à cadre poutre au salon de la compétition à la Bastille. Une CB 750 d’origine pesait aux alentours des 210 kg, notre moto en faisait 40 ou 45 de moins. Outre le cadre, on enlevait tout ce qui ne servait à rien pour une utilisation sportive, et l’habillage était déjà en polyester. Par la suite, ça restera d’ailleurs la règle chez nous. Quelles que soient leurs bases, nos motos pesaient en général autour des 40 kg de moins que le modèle d’origine.

Source : Sidonie Productions - moto-station.com

CLUB5A - ANNULATION DE LA SORTIE JEAN LAPASSET .....MAIS DÉGUSTATION DES HUÎTRES, RIEN NE DÉROGERA A LA RÈGLE !! C’ÉTAIT LE 18 NOVEMBRE 2018 !!

Comme annoncé le samedi 17 novembre au soir, la direction du club des 5A en accord avec le bureau directoire avait décidé d’annuler la sortie JEAN LAPASSET (Sortie huîtres) qui devait avoir lieu le dimanche 18 novembre. 

La décision de cette annulation a été motivée pour cause de précipitations très importantes sur l’AUDE et les P.O rendant nos deux départements en vigilance orange, de plus les autorités préfectorales nous recommandaient d’être très prudent et demandaient à ce que les déplacements soient justifiés et non pas dans un but simplement de loisir. 

Mais il en fallait plus pour nous abattre, car tout le monde était d’accord pour que la dégustation des huîtres s’effectue ce dimanche matin le 18 novembre 2018 à partir de 9h …on ne peut pas rouler d’accord !! …mais on ne dérogera pas à la règle…nous mangerons nos huîtres !!!!
A 9h l’ensemble de nos adhérents arrivèrent les uns après les autres à notre nouvelle maison des associations, les uns avaient lu les nombreux mails ou message sur le blog ou facebook qui annulaient l'évènement, ils étaient donc avertis !!...

Les autres n’étaient pas du tout informés et pensaient que c’était une blague et étaient prêts à prendre la route !!…mais non c’était bien vrai !! 
Nous étions nombreux à venir déguster les huîtres, offert du coup, par l’association et aussi de rembourser les chèques versés concernant la sortie annulée.(les bons comptes font les bons amis…) 

Notre président Régis ARNAUD a pris la parole afin d’expliquer à l’ensemble des adhérents le motif de cette annulation et expliquait à l’assemblée la décision que sera prise le 23 novembre lors de la réunion du bureau..
Soit la sortie serait complètement annulée ou bien simplement reportée…à définir !!...Vous en serez informés par le biais des mails, blog et facebook…soyez attentif !! 

Merci à tous pour votre compréhension et nous vous donnons rendez vous à très bientôt pour de nouvelles aventures !!




Texte et Photos : PL 

dimanche 18 novembre 2018

CLUB5A - COMMUNICATION - LE PROGRAMME DES PROCHAINS MOIS....INSCRIVEZ-VOUS LE PLUS TÔT POSSIBLE !!


Programme d'octobre novembre et décembre 2018 - janvier et février 2019
 04 novembre: Sortie Motos du Dimanche Matin A. FUMANAL 04.68.25.19.72 Régis Périch 06 23 87 60 32 regis.perich@wanadoo.fr 
18 novembre : Sortie Jean Lapasset - tous – inscription : Josette Alvaro ZI l’Estagnol, rue Montgolfier- 11000 Carcassonne 04.68.25.23.70 mail : gjalvaro@orange.fr
2 décembre: Sortie Motos du Dimanche Cassoulet au Resto FOLI’S. Alain FUMANAL tél. 04.68.25.19.72 Régis Périch 06 23 87 60 32 regis.perich@wanadoo.fr
16 décembre : 3 ème Ronde de Noël Carcassonne.Tous. inscription : Josette Alvaro ZI l’Estagnol, rue Montgolfier- 11000 Carcassonne 04.68.25.23.70 mail : gjalvaro@orange.fr
19- 20 janvier 2019 : BOURSE D’ECHANGES MOTOS ANCIENNES DE BRAM – Renseignements - Inscriptions : Gérard ALVARO tél. 04.68.25.23.70 – gjalvaro@orange.fr
Christophe FAJAL tél. 06.82.87.34.02 – christbike@yahoo.fr
27 janvier 2019 :8ème HIVERNALE MOTO 5A – Renseignements - Inscriptions : Régis Périch 06 23 87 60 32 regis.perich@wanadoo.fr
Alain FUMANAL tél. 04.68.25.19.72
17 février 2019 : Assemblée Générale - 10 heures Carcassonne Renseignements - Inscriptions : Josette ALVARO tél. 04.68.25.23.70 – gjalvaro@orange.fr
24 février 2019 : Sortie Motos CABARDES soupe aux choux Renseignements - Inscriptions : Régis Périch 06 23 87 60 32 regis.perich@wanadoo.fr
  Alain FUMANAL tél. 04.68.25.19.72
  Prochaines réunions : 21 heure salle du Paichérou 11000 Carcassonne : jeudi 18 octobre, mercredi 7 novembre, jeudi 15 novembre, mercredi 5 décembre, jeudi 20 décembre, mercredi 2 janvier, jeudi 17 janvier, mercredi 6 février, jeudi 21 février. Pour vous acquitter de la cotisation 2019 vous pouvez adresser votre paiement à Alain Anquetin (voir adresse ci dessous) C’est toujours 30 € (chèque à l'ordre CLUB 5 A

CLUB5A - HUMOUR AUTO - TU VAS AVANCER HÉ... BANANE !!


CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES - EN PASSANT PAR DIEPPE ... C’ÉTAIT LES 60 ANS D'ALPINE !

 Alpine avait décidé de réunir la grande famille Alpine pour souffler les 60 bougies de la marque dieppoise créée par Jean Rédélé en 1955 
Tous les records de participation ont été  battus lors de cet anniversaire hors norme. 

En effet, l’engouement pour Alpine ne se dément pas et la curiosité vis-à-vis de la nouvelle Berlinette ne cesse de croître. Ce contexte porteur est évidemment un avantage pour ALPINE mais il oblige aussi pour cette célèbre marque  à se surpasser afin d’être à la hauteur des enjeux qui sont en cause, tant pour Alpine, que pour la ville de Dieppe ou plus largement pour le succès de la renaissance de la marque… 
 Alors, Alpine à fait de son mieux pour composer un programme éclectique qui devrait répondre aux attentes de chacun, avec en particulier : Un grand village Alpine sur la pelouse du front de mer qui sera entouré du parc véhicules des participants (Plus de 600 en provenance de toute l’Europe). 
On y a trouvé en particulier : le chapiteau d’exposition de la gamme Alpine qui accueilla certaines pièces inédites du plus haut intérêt le stand de l’AAA où était présentés un ouvrage historique et une brochure édités à cette occasion un marché-brocante accueillant la presse spécialisée, des accessoiristes et des exposants apparentés à Alpine un grand podium où avait lieu les interviews des nombreux pilotes présents, les anciens qui se sont illustrés avec Alpine dans toutes les disciplines de la compétition automobile mais aussi les jeunes, ceux qui font de nouveau briller le A fléché Alpine sur les circuits, en collectionnant les victoires avec l’A450 du Team Signatech Alpine des animations avec un simulateur de conduite GranTurismo 

Cinq parcours de rallyes touristiques a été proposés à ceux qui ont eu envie de partir au volant de leur belle à la découverte des curiosités de son pays natal 
Une grande parade a eu lieu dans Dieppe en hommage à Jean Rédélé.

Deux soirées ont été organisées à Saint Nicolas d’Aliermont en présence de tous les pilotes et des coéquipiers, de Bernard Ollivier le PDG de la nouvelle Société des Automobiles Alpine, de Philippe Sinault le Team Manager de Signatech Alpine et des équipes en charge du développement de la nouvelle Berlinette, de sa fabrication à Dieppe, de sa commercialisation dans le monde entier et de la promotion de la marque… 
Source photos : JEAN-PIERRE RAYNAUD / Merci à lui ../retroalpine.com

CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES MOTOS - New-Hudson - Les bicyclettes anglaises qui voulaient se faire motos !!

Le Britannique George Patterson fonde la société de bicyclettes New-Hudson en 1890 à Birmingham. Au début des années 1900, aux environs de 1903, la firme décide de s’orienter vers la production de bicyclettes motorisées et met au point un premier modèle muni d’un moteur Minerva de 211cm3. 

Bien que la machine rencontre peu de succès en termes de ventes, Patterson poursuit son aventure motorisée en proposant des motos de plus fortes cylindrées dans les années qui suivent. Une production moyenne de 2.000 machines par an Ainsi, dès 1910, New-Hudson dote ses machines de moteurs Jap et produit elle-même ses monocylindres de 600cm3 ainsi que ses moteurs de 350cm3. 

 De 1910 à 1932, la production moyenne annuelle s’élève à 2.000 motos à l’exception des années comprises entre 1915 et 1919, marquées par la Première Guerre mondiale. A l’issue du conflit, la marque choisit de se lancer dans le grand bain de la compétition tandis que la gamme se recentre sur un deux-temps utilitaire. En 1927, Bert le Vack prend la tête du département compétition et entreprend de faire briller la marque sur les pistes. Le succès est d’ailleurs rapidement au rendez-vous pour New-Hudson qui s’illustre au Tourist Trophy mais aussi aux courses de Brooklands. 

 Parallèlement, la gamme s’étoffe à la fin des années 20 avec notamment plusieurs machines à soupapes latérales. Hélas, la crise économique survenue à la fin des années 20 et au début des années 30 se fait durement ressentir dans les finances de la société malgré le lancement de machines modernisées. En 1932, New-Hudson est contraint de cesser sa production de deux-roues motorisés. La société continue néanmoins d’exister en poursuivant la conception de bicyclettes et en se diversifiant dans la fabrication de systèmes de freinage pour automobile sous le nom de Girling. 

En 1940, l’usine produit un cyclomoteur doté d’un moteur Villiers de 98cc qui connait un joli succès. Trois ans plus tard, la Birmingham Small Arms reprend la marque et poursuit la production sous le nom de New-Hudson dans le cadre de la Seconde Guerre mondiale. 

La production des freins Girling revient pour sa part à Joseph Lucas, fondateur de Lucas Industries. A la fin de la guerre, BSA tente de relancer la marque New-Hudson en lançant une bicyclette motorisée de 100cm3 baptisée Autocycle. Cette dernière est produite jusqu’en 1957, année de la disparition de la marque. 
Source : lerepairedesmotards.com -Bill's New Hudson

samedi 17 novembre 2018

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - LA COCCINELLE AUTO-MOTO-CHOPPER .....

La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! 
Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - RETOUR SUR IMAGE - TROIS JOURS DE MANIFESTATION "OIL AND SAND" A PORT-BARCARES 66...C'ETAIT LES 12 - 13 - 14 SEPTEMBRE 2014 !!

Les 12,13 et 14 Septembre 2014 à Port Barcarès s’est déroulé le Rassemblement Oil and Sand, une expo de voitures américaines et motos Harley, des shows, des stands, des restos et de la musique rock…. Outre les expositions, des démonstrations de stunt (acrobaties sur motos), des défilés de Pin'up (SHERRY BB). 
Divers stands ont été présents sur le site, à savoir : bijoux, vêtements, patchs, tatouage, coiffeur des années 60....ainsi qu'une buvette et des stands de restauration (grillades, hot dog, hamburgers...) 
Ambiance « AMÉRICAINE » et tout ce qui va avec….merci à ces Dames qui se sont prêtées au jeu de la pose photo…


Texte et photos et Vidéo : PL