mercredi 20 novembre 2019

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - LA DEUDEUCHE-HYDRAVION !!


CLUB5A - INFO-CLUB - LE 23 NOVEMBRE 2019 - REPORTAGE SUR TF1 LA BALADE MOTO ORGANISÉE LE 7 SEPTEMBRE 2019 AU BÉNÉFICE DES RESTOS DE L'AUDE !!

Balade Moto de Narbonne 

Diffusée sur TF1 le 23 Novembre à 13h20 : Les Restos AUDE
 Regardez le super reportage de l’équipe de TF1 concernant notre balade motos du 7 septembre au profit des Restos du Cœur de l’Aude.. 
 Régalez vous bien un super souvenir de cette journée.. Merci a vous pour votre soutien et votre aide !! 
Les Restos du Cœur de l'Aude / JP - Merci Dominique GARCIA pour le suivi de l'info....

CLUB5A - VOITURE DE LEGENDE - LA 2CV CITROËN VUE PAR CITROËN ....

Le célèbre « 4 roues sous 1 parapluie » de Pierre-Jules Boulanger Pierre-Jules Boulanger était très clair : 
 « Faites étudier par vos services une voiture pouvant transporter deux cultivateurs en sabots, cinquante kilos de pommes de terre ou un tonnelet à une vitesse maximum de 60 km/h pour une consommation de trois litres d’essence aux cent. En outre, ce véhicule doit pouvoir passer dans les plus mauvais chemins, il doit être suffisamment léger pour être manié sans problèmes par une conductrice débutante. 

Son confort doit être irréprochable car les paniers d’oeufs transportés à l’arrière doivent arriver intacts. Son prix devra être bien inférieur à celui de notre Traction Avant » 
 En résumé, quatre roues sous un parapluie avec quatre places assises, 50 kg de bagage transportable, 2 CV fiscaux, traction avant comme les 11 et 15/Six, 60 km/h en vitesse de pointe, boîte à trois vitesses, facile d’entretien, possédant une suspension permettant de traverser un champ labouré avec un panier d’œufs sans en casser un seul, et ne consommant que 4 à 5 litres aux 100 kilomètres.
PSA - Citrovidéo / 2cv-legende.com/histoire-de-la-2cv

CLUB5A - LES VOITURES DE LÉGENDES - HISPANO SUIZA TYPE 68...ÉQUIPÉES D'UN MOTEUR D'AVION DE COMBAT !!

L'Hispano-Suiza J12, aussi connu comme le T68, était l'un des véhicules d’élites produites par la prestigieuse Société Hispano-Suiza. Les moteurs sont similaires à ceux trouvés dans les avions de combat et assez puissants pour effectuer ces gros véhicules et majestueux à une vitesse respectable. Le châssis a été équipé par certains des plus grands carrossiers de l'époque. La centrale électrique est impressionnante mais les puristes ne le tenez pas dans le même égard que l'unité de six cylindres qu'il remplace. 

Le H6 a été construit dans les deux configurations de 6,5 et 8,0 litres. L’ingénieur suisse Marc Birkigt avait adapté la technologie utilisée dans la technologie de moteur d'avion à l'unité. Le vilebrequin a été formé à partir d'une billette d'acier solide qui pesait 700 livres. La version de 6,5 litres avait un bloc d'aluminium d'une seule pièce cylindre et un arbre à cames. Elle a prouvée son potentiel à de nombreuses reprises gagner des courses et divers concours sportifs. V-12 moteur vedette soupapes en tête et était renommé pour son fonctionnement silencieux.


SOURCE  : Artcurial

mardi 19 novembre 2019

CLUB5A - MÈRES ET PÈRES NOEL PRÉPAREZ VOS HABITS VOS HOTTES ET VOS GUIRLANDES ÉTINCELANTES - RONDE DE NOEL DU CLUB DES 5A CARCASSONNE LE 22 DÉCEMBRE 2019.....INSCRIVEZ VOUS !!




RONDE DE NOËL EN VÉHICULES DE COLLECTION DIMANCHE 
22 DÉCEMBRE 2019
Nous comptons sur vous pour une mobilisation générale de tous les membres des 5.A et tous ceux qui voudront se joindre à nous afin de participer à cette ronde autos-motos-solex-mob de collection....

VENEZ-NOMBREUX EN HABITS DE NOEL !!!
Inscriptions : Josette Alvaro ZI l’Estagnol, rue Montgolfier- 11000 Carcassonne 04.68.25.23.70 
mail : gjalvaro@orange.fr 
Retrouvez les meilleurs moments de la Ronde NOEL sur notre Chaîne YOUTUBE


CLUB5A - BIENTÔT DISPONIBLE LE CALENDRIER DU CLUB DES 5A 2020 !!.....L'OUTIL INDISPENSABLE AFIN D'ORGANISER VOS SORTIES AUTO OU MOTO DU CLUB !!

Les personnes désirant commander le calendrier 2020 du Club des 5.A ...
Le calendrier 2020 du club des 5.A sera bientôt disponible, outil indispensable afin de ne pas « zapper » les manifestations organisées par les différents responsables de sections, sur ce support tous les événements sont déjà imprimés (manifestation auto-moto-solex-réunions..tout est-là !! ) 
 Pour vous le procurer il suffit de contacter 
BERNARD RICARD...Réservez-le !! 
 Le calendrier du club est un support incontournable, grâce à sa personnalisation et son utilité incontestable, le calendrier est aujourd’hui adopté par un grand nombre des adhérents du club des 5.A ...... Tarif de celui-ci : 10€ l’unité.
Merci de contacter BERNARD RICARD
06.2296.27.33
Passez votre commande dès à présent !!

CLUB5A - INFO-CLUB - LORS DE LA RÉUNION DU JEUDI 21 NOVEMBRE PARTICIPEZ AU JEU .. VENEZ TESTER VOS CONNAISSANCES !!

Lors de la réunion de jeudi soir 21 …on va tester un premier jeu de « questions-réponses » afin d'animer les réunions du jeudi . 
"Venez Tester vos Connaissance" 
dans la bonne humeur et dans un jeu de questions- réponses … 
25 QUESTIONS
Niveau débutant
4 points par question - Une fausse réponse par question = zéro question / notation sur 100

Amitiés ..Régis Perich

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES - SORTIE MOTOS LE 1er DÉCEMBRE 2019 ...TOUS AU "RESTO FOLI'S"...INSCRIVEZ-VOUS !!


Le dimanche 1er Décembre 2019 sortie Motos du Dimanche Matin  et son traditionnel Cassoulet au Resto Foli’s ..
********************

Ça y est… ! dernier armement de nos leviers … avant de remiser les bêtes pour un repos hivernal… un bon nettoyage … ça vous gave… , je sais , …pour ma part … j’aime pas le bordel dans mon garage… ça me déprime … et puis elles le méritent bien …non… on est quand même dans l’affectif avec nos montures … trève de courte durée… mais nécessaire… afin de préserver un bon équilibre dans nos foyers… donc voilà ! on remets sur le tapis le col du Poteau ,le col de Taurize, le col du fer à cheval…maintes et maintes fois parcourus mais redécouverts à chaque fois … l’acquis est la pire des choses…pour boucler notre année motarde chez jean-pierre… et nous retrouver autour de ce cassoulet … quelquefois le temps ne passe pas vite… je dois dire que là …j’ai rien vu … alors préparez vos canonnières et votre paquetage de laine pour le dimanche 1er décembre … appareillage à 9 heures . 
Attention ne tardez pas à vous inscrire car les places sont limitées...Le Restofoli's ne peut recevoir que 45 personnes.....
**************************
Le départ s'effectuera au DÔME de Carcassonne !
Retrouvez les meilleurs moments de la sortie motos RESTO FOLI'S avec la chaîne youtube 5ACLUB ...

CLUB5A - HUMOUR AUTO - LA FRANCE EST LE 9ème CONSTRUCTEUR MONDIAL !!


CLUB5A - REPORTAGE AUTO - SORTIE DE GRANGE D'UNE CHENILLETTE CITROEN !

Ce système de chenilles, adaptable aux châssis existants, est composé d’une bande épaisse de caoutchouc moulé et armé s’enroulant sur deux poulies dont l’une est motrice et l’autre libre sur un essieu porteur constituant ainsi un bogie à deux essieux ayant une assez large liberté de tangage pour s’adapter au terrain accidenté. 

La poulie motrice (diamètre 500 mm) est à deux joues mobiles enserrant la chenille en fonction des efforts demandés lors de la traction ou du freinage.
Un train de 4 galets groupés deux à deux assure la fonction porteuse. Les principaux intérêts du système par rapport aux chenilles classiques sont sa légèreté et son fonctionnement relativement silencieux. 
Son plus gros défaut était la durée de vie assez faible de la bande sans fin (2 000 à 6 000 km). Avec l’ingénieur Jacques Hinstin en 1922, Kegreisz finalise le premier véhicule « tout terrain » Citroën K1 qui est un châssis C 5cv équipé du système. Le système « Kegreisz-Hinstin » équipera beaucoup d’autres modèles comme les C4 et C6.
Compte tenu de ses performances, André Citroën se lance dans plusieurs opérations de promotion de grande envergure à retentissement international : l’expédition transsaharienne en 1922 qui fut un succès et la constitution de la Compagnie Générale Transsaharienne Citroën (Citracit) à des fins de transport et de tourisme à travers le Sahara, qui fut par contre un échec financier auquel André Citroën mit rapidement fin ; la Croisière noire en 1925 ;
 la Croisière jaune en 1931 cofinancée par le National Geographic ; le prêt de 3 véhicules C6 en 1933 à l’amiral Richard Byrd pour son expédition en Antarctique ; la Croisière blanche en 1934 au Canada qui fut un échec ; des démonstrations à de nombreuses commissions militaires. 
Des véhicules Citroën équipés de « Kegreisz » sont fabriqués jusqu’en 1937, puis ensuite par Unic et Somua. Durant cette période, le système se perfectionna tout en conservant le principe d’origine : les modifications portaient sur l’entraînement de la chenille et sur le renforcement de celle-ci par une association de plaques métalliques et de blocs de caoutchouc. 

 Le système Kegreisz-Hinstin est à l'origine des Halftracks.

Source : Benjamin AIMONE

CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES MOTOS - LES MOTOS BMW DEPUIS 1923 !!

BMW : histoire du constructeur Les racines bavaroises..
  L’histoire de la Bayerische Motoren Werke, plus connue sous le nom BMW, a débuté en 1923. D’abord versée dans la construction de moteurs d’avions, elle se tourne vers les moteurs de motocyclette après la défaite et le désarmement de l’Allemagne au lendemain de la guerre. Et c’est en 1923 qu’apparait la première BMW flat-twin qui connait un relatif succès malgré un prix de vente élevé.

 Quelques modèles viennent ensuite compléter la gamme qui sera remaniée dès 1928 avec l’apparition de nouvelles machines.

A côté de la production, BMW reste très présent en compétition et les motos allemandes battent bientôt des records de vitesse. Avec l’entrée de l’Allemagne dans le second conflit mondial, l’usine BMW qui produit également des moteurs d’avions va être lourdement touchée par les bombardements alliés. L’usine est ensuite frappée par l’interdiction de construire des moyens de transport motorisés, empêchant ainsi tout redémarrage de la production moto. 

L'Europe roule en BMW Ce n'est qu'en 1948 que BMW sera officiellement autorisé à reprendre la construction de motocyclettes. Rapidement l'usine va présenter le modèle R24, un monocylindre de 250 cm3. 
Le succès sera immédiat autant à l'intérieur du pays qu'à l'exportation. Un autre monocylindre est proposé l'année suivante sous la dénomination R25, qui détient encore le record du modèle le plus vendu par BMW, il sera produit jusqu'en 1955. 
L'Europe roule à nouveau en BMW.
En 1951 un nouveau modèle de flat-twin voit le jour : le R51/3. Il annonce la ligne BMW "classique" qui durera jusqu'en 1969. Ces motos verront en 68 apparaître une version sportive dans la gamme avec la fameuse R68 qui sera la première moto de série à dépasser les 100 miles/h (160km/h). 

Si les allemandes se font plus rapides, c’est parce qu’elles visent alors à attirer le public admirant les performances des anglaises de l’époque. L'automne 1969 voit apparaître les trois modèles 500cm3, 600cm3 et 750cm3 de la série 5 dont la silhouette est totalement renouvelée par l'abandon de la fourche Earles, au profit d'une fourche télescopique. 
Le flat-twin lui-même étant plus puissant, plus résistant et surtout moins lourd. En 1973 pour le cinquantenaire de la marque la série 6 est présentée : R60/6, R75/6, R90/6 et R90 S celle dont tout le monde parle. C'est le fleuron de la gamme, sportive, reconnaissable de par son carénage tête de fourche et sa selle à dosseret. 

Elle est équipée de deux disques à l'avant et a été chronométrée à 195km/h. Le flat-twin prend la route de l'innovation En 1976 apparaît la série 7 en trois cylindrées, 600cm3, 750cm3 et 1000 cm3. Le flat-twin 1000cm3 étant monté sur la gamme R. 
En 1984 l'usine présentera la K100 au moteur révolutionnaire 4 cylindres à refroidissement liquide mais il faudra attendre fin 1992 pour disposer d'un nouveau modèle flat-twin avec la R1100RS équipée d'un Boxer à 4 soupapes par cylindre et alimentée par injection électronique. La partie cycle est entièrement revue avec notamment, un châssis à moteur porteur et la suspension avant Telelever. La suspension et l'amortissement sont assurés par un combiné ressort/amortisseur central logé entre le bras oscillant et la partie avant du cadre. 

La suspension arrière est de système Paralever nettement renforcé par rapport à la série 7. Ce type de châssis va équiper toute la gamme des flat-twins, désormais tous disponibles avec ABS en option. En 1994 BMW présentera le premier trail monocylindre nouvelle génération de la marque, la F650 dont la transmission finale, hérésie pour les puristes, est par chaîne. Cette version continuera à être déclinée avec moult améliorations jusqu’à maintenant. 
 Mais le modèle emblématique de la marque c’est le flat. En 2001 il verra sa cylindrée portée à 1150 cm3 et sa boîte de vitesse sera dotée pour la première fois d'un sixième rapport. 2003 marque une innovation de taille pour BMW avec une nouvelle partie cycle allégée de 30kg pour les R1200. En 2006, BMW produit pour la première fois plus de 100 000 motos. Depuis la bavaroise ne cesse d’améliorer les performances de ces modèles avec notamment des suspensions pilotées Esa ou l’antipatinage. 

Ne cédant pas à la pression des promotions, la marque conserve des modèles aux prix élevés, prix encore plus marqués du fait des options achetées. Du coup, les modèles conservent une bonne cote en occasion, souvent surcotée par rapport à des modèles équivalents. Les ventes BMW continuent à progresser et l’architecture flat-twin mise au point par Max Friz en 1923 a encore de beaux jours devant elle.

Source : lerepairedesmotards.com / source vidéo : BMW Motorrad France BMW depuis 1923. 90 ans en 90 secondes !

lundi 18 novembre 2019

CLUB5A - DEMANDEZ LE PROGRAMME DES 5A - PLANNING DES SORTIES DES PROCHAINS MOIS !!







CLUB5A - HUMOUR AUTO - LA ROUTE EN FAMILLE !!


CLUB5A - HUMOUR MOTO - L'IMPORTANT C'EST DE SE FAIRE PLAISIR !!


CLUB5A - TECHNIQUE AUTO - RESTAURATION D'UNE CITROËN B12...

Un vrai travail de pro....Bravo !!
La Citröen B12 est une automobile fabriquée par Citroën d'octobre 1925 à janvier 1927. La B12 concurrence la Peugeot 177 et la Renault KZ. 
La B12 remplace la Citroën B2, dont un des principaux défauts était l'absence de freins avant. Deux motorisations de 1,5 litre existaient avec des puissances de 20 ch à 22 ch. La B12 a été produite en 38 381 exemplaires. Plusieurs types de carrosseries étaient disponibles : torpédo, conduite intérieure (la plus courante), cabriolet, torpédo commercial et Normande, 
Boulangère. 
  Source : sical3

CLUB5A - BIENTÔT LE REPORTAGE COMPLET DE CETTE JOURNÉE SORTIE HUÎTRES DU 17 NOVEMBRE 2019...RESTEZ CONNECTES !!


CLUB5A - TECHNIQUE ET RESTAURATION - Restauration - Citroën Ami 6, 8 et Super...En Espagne on l'appelait la DYNAM !!

La Citroën Ami 6 (populairement appelée la « 3 CV » ) est une berline produite par le constructeur automobile français Citroën de 1961 à 1969. L'Ami 8 prendra le relais jusqu'en 1978. L'objectif premier était de proposer à la clientèle un compromis entre deux modèles, la DS en haut de gamme, et la 2 CV qui constituait un minimum automobile. Il en a dérivé une gamme de véhicules très populaire déclinée sous plusieurs formes. 

 Les Citroën Ami construites sur la plateforme des 2 CV furent fabriquées dans l'usine de Rennes-la-Janais (Ille-et-Vilaine) nouvellement créée et à Forest en Belgique. Elle est la voiture la plus vendue en France en 1966, prenant, pour une année, la première place à la Renault 4 parce que les versions 5 CV de celle-ci étaient comptabilisées à part. Depuis les années 1930, Citroën n'a pas développé la notion de gamme automobile. En 1956, il ne dispose au catalogue que de la DS et de la 2 CV. 

À cette époque, les bureaux d'étude travaillaient sur un projet de véhicule intermédiaire, le projet AM (M pour milieu de gamme), mais les contraintes techniques et économiques dirigent le projet vers la réalisation d'une « super 2 CV ». Le cahier des charges impose un véhicule confortable à quatre places ne devant pas excéder 4 mètres. Très vite, la décision est prise d'adapter une nouvelle carrosserie sur la plateforme des « Type A ». En conséquence, l'empattement fut limité et, comme le patron de l'époque, Pierre Bercot, ne voulait pas d'une ligne utilitaire (donc avec hayon), il était impératif d'aboutir à une voiture à trois volumes. Or dans une 2 CV, la descente de toit est telle que la lunette arrière oblige les passagers à pencher la tête en avant pour prendre place. 

Flaminio Bertoni, créateur des Traction Avant, 2 CV et DS, trouve une solution : il propose d'inverser la pente de la lunette pour offrir aux passagers plus de confort. La lunette arrière inversée, aussi présente sur les Ford Anglia dès septembre 1959 puis Ford Consul 315 anglaises en mai 1961, entraîne un profil en « Z » plutôt controversé. Cependant, elle permet l'accès facile à l'imposante malle arrière ; elle est aussi appréciée par temps de neige, celle-ci ne se déposant pas sur la lunette. Présente pour la première fois sur le prototype Packard Balboa X de 1953, on retrouve cette ligne dans les années 1990 sur la Toyota Will Vi diffusée au Japon. 

 Le « moteur boxer bicylindre » de 425 cm3 de la 2 CV n'étant pas assez puissant pour le poids de la carrosserie envisagée, on augmente sa cylindrée par l'alésage en conservant la base moteur. Elle sera établie à 602 cm3 pour rester dans la limite administrative des 3 CV fiscaux (610 cm3). L'Ami 6 innove sur le plan sociologique en se présentant sur les documents publicitaires comme la deuxième voiture idéale pour madame. Quant au nom « Ami », il serait né de l'association de l'appellation AM, suite du projet M, du chiffre 6 correspondant à sa cylindrée et certains avancent l'hypothèse de la proximité avec le mot « amici » (« amis » en italien, langue natale de Flaminio Bertoni). En réalité, selon les archives Citroën, le I a été ajouté à l'appellation AM pour Automobile de MIlieu de gamme..
  
 Mme Yvonne de Gaulle, alors première dame de France, conduisait une berline Ami 6 de couleur blanc carrare (AC144). Elle fut vendue aux États-Unis de 1962 à 1963 avec les spécificités que ce pays impose comme les pare-chocs renforcés et le système d'éclairage particulier. En Espagne, elle s'appelle DYNAM.
Source : 
Pedro Fernandez

dimanche 17 novembre 2019

CLUB5A - COMMUNICATION - LE PROGRAMME DES PROCHAINS MOIS....INSCRIVEZ-VOUS LE PLUS TÔT POSSIBLE !!


CLUB5A - PHOTO INSOLITE - LE SIDE-CAR HARLEY-DAVIDSON TRÈS ADAPTE POUR LA PLAGE !!


CLUB5A - VOITURES DE LÉGENDE - LES TRACTIONS AVANT CITROËN ...


La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle est également le véhicule préféré des gangsters, le fruit de qualités routières exceptionnelles pour son époque. Cette automobile dispose alors d'une particularité rare sur les automobiles de sa catégorie : les roues motrices sont celles du train avant. La traction est l'innovation première de cette voiture. Cette technique est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant ». 
La vraie nouveauté est d'associer sur un même véhicule les solutions les plus modernes de l'époque : en plus du mode de transmission, une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes sur les 4 roues. La Traction Avant bénéficie quoi qu'il en soit d'une meilleure tenue de route que la plupart de ses contemporaines, ce qui attise l'imagination des publicitaires : « La Traction Avant dompte la force centrifuge ». Sans cesse améliorée par André Lefèbvre, cette Citroën a ouvert la voie à la production en grande série de véhicules équipés de cette technique, ses qualités lui valant une longue carrière et une production de 760 000 exemplaires.
 
L'année 1934 est une année charnière, aussi bien pour la marque Citroën que pour son fondateur, André Citroën. Les finances de l'entreprise sont au plus bas. Aussi, Citroën se doit d'innover pour augmenter la production qui baisse dangereusement et assainir les finances de sa société. La Rosalie se vend bien, mais pas assez pour assurer la pérennité de la société. Le modèle qui doit permettre à Citroën de remonter la pente est présenté place de l’Europe le 18 avril 1934. Officiellement, il se nomme 7 en raison de la puissance fiscale française de 7 CV, mais l’histoire le rebaptisera « Traction Avant ». La nouvelle Citroën, qui marque une réelle rupture avec la Rosalie, se singularise esthétiquement par sa ligne entièrement aérodynamique, résultat de la mode du Streamline Moderne. 

Très différent de ses contemporaines, le style de la carrosserie permet à la voiture de se singulariser aux yeux du public, interdisant toute confusion avec un modèle à transmission conventionnelle. Dans un premier temps uniquement disponible en berline, la voiture offre une ligne moderne, œuvre du designer Flaminio Bertoni à qui l'on doit aussi la 2 CV, l'Ami 6 et la DS. Le coupé et le cabriolet sont mis en forme par Jean Daninos. Les premières Traction Avant se reconnaissent à leur toit en moleskine et non entièrement tôle comme ce sera le cas plus tard, ainsi que par l'absence d'une malle ouvrante de l'extérieur. La conception très rapide, en dix-huit mois, n’a pas permis de tester suffisamment la voiture. 
Les premiers clients feront les frais de cette absence de fiabilité. Les cardans cèdent rapidement, entraînant la perte des roues avant, la « caisse monocoque » n'est pas assez résistante et plie, sans parler des problèmes de moteur et de boîte de vitesses. En effet, la Traction ne reprend pas les organes mécaniques de la Rosalie : sa conception est entièrement nouvelle et le réseau du service après vente Citroën, pas assez formé, a du mal à prendre en charge et à réparer les automobiles qui reviennent sous garantie. Cependant, les ingénieurs de l'entreprise travaillent et n'auront de cesse d'améliorer et de fiabiliser le modèle, tout en étendant la gamme vers le haut avec des mécaniques plus puissantes à 4 cylindres (7B et 7C de 9 chevaux fiscaux, puis 7S et 11AL/11A de 11 chevaux fiscaux) et plus grosses à 6 cylindres en ligne (15-Six) ou à 8 cylindres en V de 22 chevaux. 
Cette dernière motorisation restera à l'état de prototype et ne sera jamais produite en série. De l'avis général, la Traction est réellement devenue fiable et mature à partir des modèles 1936. Mais les déboires des débuts auront raison de l'ancienne société Citroën qui déposera le bilan et sera reprise par la famille Michelin avec le succès que l'on connaît.
Source : PSA - Citrovidéo