lundi 16 octobre 2017

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - PV DE STATIONNEMENT L'EXPLOSION DES TARIFS POUR 2018 !!

NOUVEAUTÉ - Vache à lait de l'État, l'automobiliste va de nouveau être ponctionné. Selon le magazine Auto Plus, la fin du PV de stationnement unique à 17 euros va entraîner une flambée du prix des amendes, à compter du 1er janvier. Jusqu'où l'État saignera-t-il les automobilistes? S'il est bien une catégorie de citoyens qui participe plus que tout autre à l'effort national, ce sont eux. Déjà submergés de taxes et de contributions en tout genre entre la TVA sur l'achat d'un véhicule, le système de bonus-malus, le TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, les primes d'assurance qui s'envolent, les machines à cash que représentent les radars automatiques (pour un maigre résultat), le retour évoqué de la vignette, les automobilistes vont de nouveau devoir passer à la caisse en cas de stationnement non payé ou dépassé. 
Comme le rappelle l'édition de ce vendredi 13 de l'hebdomadaire Auto Plus, la loi Maptam (modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles), voté en juillet 2014 et maintes fois repoussée, entre en vigueur le 1er janvier prochain. Elle est la base d'une révolution administrative qui n'a pas fini d'attiser la colère des automobilistes déjà largement mis à contribution: la dépénalisation de l'amende de police à 17 euros. En d'autres termes, à compter du 1er janvier 2018, chaque municipalité pourra fixer librement le tarif du stationnement public sur la voirie. Cette mesure intervient au moment où la réduction des impôts locaux prévue par le gouvernement d'Edouard Philippe devrait entrer en action. 

Certaines municipalités pourraient être encouragées à avoir la main lourde sur le tarif du stationnement et les PV de stationnement pour compenser la perte de rentrée fiscale de l'autre côté. Auto Plus rappelle que le non-paiement à l'horodateur ne sera plus considéré comme une infraction pénale mais comme un choix de l'usager de préférer s'acquitter d'une redevance baptisée «forfait de post-stationnement» (FPS). Si certains automobilistes auront encore un peu de répit, - toutes les municipalités ne sont pas prêtes pour basculer sur le nouveau système le 1er janvier prochain -, près de 70 villes seraient déjà parées. Si la réglementation impose que le futur PV soit égal au montant dû pour la durée maximale de stationnement autorisée dans la zone, certaines municipalités jouent sur la durée pour faire exploser le montant du PV. 

À Lagny-sur-Marne, le FPS est fixé à 35 euros mais jusqu'à 2 heures, le stationnement coûte 2 euros, puis, pour les quarts d'heure suivants, on passe à 17 € puis 35 €. L'automobiliste risquera un FPS toutes les 2 heures 30 en cas d'oubli de paiement. D'une ville à l'autre, on devrait enregistrer des variations allant d'un à six. Si Castres, Nancy, Nice ou Lille ont décidé de rester en dessous des 17 euros de l'ancien PV, d'autres municipalités ont décidé de matraquer les automobilistes qui pourraient payer jusqu'à 250 % plus cher. Dans cette liste, on ne sera pas étonné de trouver Lyon (FPS à 60 €) et Paris (FPS à 50 €) qui fait décidément tout pour dégoûter les automobilistes et les bouter hors de ses portes. Il sera intéressant de surveiller les mesures prises à l'égard des autocars et des bus de touristes qui stationnent dans les quartiers touristiques sur les voies réservées aux taxis et aux bus, au mépris du Code de la route. C'est non seulement une entrave à la circulation mais également une source d'accident supplémentaire.
Source :  lefigaro.fr - Sylvain Reissier /Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info..

CLUB5A - SORTIE AUTOS LE 14 OCTOBRE 2017 - LA BOUSSOLE LE RETOUR ....MERCI MICHEL !!

La Boussole le retour ! 
 Enfin elle est arrivée, nous étions pas mal à l'attendre...35 équipages se sont présentés au départ à 8 h 30 ce samedi 14 octobre. Michel Jalbaud nous a donc proposé une Boussole pour tous, sans soucis de temps à calculer simplement avec des parcours variés et différents road Book encore plus variés. 
Des lettres placées judicieusement sur le parcours permettront aux organisateurs de bien vérifier que le parcours imposé est bien respecté. 
Malgré la déception d'un temps assez maussade après la merveilleuse semaine style été indien, que nous venions de passer, tout le monde était ravi de se retrouver place Général de gaule à Carcassonne pour le départ. Le café – brasserie des Platanes tout à coté avait gentiment ouvert ses portes pour permettre les remises des numéros de dossard par Alain et Michel T. 

Et nous voilà partis pour la liaison qui nous emmène à Villedubert. Didier et Patrick nous attendaient pour nous remettre le premier parcours qui devait nous conduire, via les étangs de Marseillette et le château de Miramont à Montlaur dans les Corbières, le pays de notre Président. Premiers « jardinages » bien sérieux pour quelques équipages qui sont arrivés pour boire le café sur le coup de midi... AIE AIE AIE.
 Pendant ce temps les concurrents découvraient avec surprises et surtout inquiétude le parcours dit « en arête de poisson » ou « Allemand » avec 2 parcours différends pair ou impair afin de mieux brouiller les pistes. Certains cherchent encore la pompe à essence ESSO dans un Village en Val . Mais personne n'a raté les bonnes grillades et autres bonnes choses préparées avec amour par Cécile, Marlène et Coco et leurs amis dans la très belle salle de Montlaur. 

Trêves de plaisanterie, il faut reprendre le volant pour regagner Limoux par les superbes routes de la région du Lauquet, malheureusement dans le brouillard. Faudra revenir par beau temps. Un rayon de soleil sur le Limouxin nous a permis de profiter des cabriolets assez nombreux parmi le très beau plateau présent sur ce rallye. 


Pause rafraîchissement au café Al Limos à Limoux, avant de se lancer sur les routes de la Piège avec des cartes dites « muettes » et qui, pour certains le sont restées vraiment pendant tous   le trajet. 
C'est aux alentours de 18 h que nous avons rendus nos copies à 

Michel à Montréal qui a passé un bon moment en constatant les résultats. On résumera avec : « Il y a du bon et du moins bon, et surtout du moins bon ». 
Retour tranquille sur Carcassonne où tout le monde a apprécié le bon repas au «Clos Occitan » en se remémorant tous les moments de franche rigolade qui ont animé cette journée. 




Michel à annoncé le vainqueur de l'épreuve : le plus jeune concurrent Pierre Caman suivi de très près par le vétéran de l'épreuve venu exprès de Toulouse, preuve s'il en était besoin que ce genre de journée permet de réunir dans un esprit de franche convivialité les passionnés de tous âges. Un seul regret que les membres du club des 5 a n'aient pas répondu plus nombreux à cette invitation. 

Mais je vous l'affirme ils ont eu tort. Il vous suffit de regarder les photos pour constater que la journée était particulièrement réussie. Merci à tous les bénévoles qui ont permis la réalisation de cette super belle journée. Et surtout à l'année prochaine ! Dominique GARCIA « Jardineuse professionnelle »...

Texte : Dominique GARCIA - Photos : Francoise PALLY-GUILLAUME-Jean-Pierre FOLI-Dominique GARCIA

dimanche 15 octobre 2017

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - POUR QUELLES VOITURES SONNE LE GLAS ?

La prime à la conversion va envoyer vers la 
casse certains modèles emblématiques des années 1990. Au grand dam des esthètes. 
 Il a d’abord fallu dire adieu à de vénérables Renault 4, Renault Super 5 et autres Citroën 2CV ou Citroën AX, à cause des balladurettes et juppettes (de 1994 à 1996), puis de la prime à la casse de 2008. 

Leur équivalent en Italie sonna le glas d’historiques Fiat 500 et 600. A qui le tour, désormais ? 

Car la prime à la conversion attendue l’an prochain, qui accordera de 1 000 à 2 000 euros d’aides à l’achat d’un véhicule neuf (ou d’occasion éligible à une vignette Crit’air de niveau 0,1 ou 2) en échange de la mise au rebut d’un ancien véhicule, va contribuer au renouvellement du parc automobile français qui frise les neuf ans d’âge moyen. 

Déclenché par la mise à la casse d’un modèle essence d’avant-1997 ou diesel d’avant-2001, ce processus vertueux pour l’environnement va donc éliminer nombre de vieux véhicules parmi lesquels certains inspirent une certaine tendresse teintée de nostalgie. 

A priori, il n’y a pas trop d’inquiétude à nourrir à l’égard de quelques valeurs sûres (les Peugeot 406 Coupé ou Renault Avantime, par exemple) déjà considérées comme des voitures « nobles » avant même d’atteindre le statut de véhicules de collection, au bout de trente ans d’existence. La rétromania qui a saisi les amateurs d’automobiles ces dernières années devrait les mettre à l’abri de toute décision sacrilège.
Source : lemonde.fr / Jean-Michel Normand / vidéo : CNEWS - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...

CLUB5A - AVIS - AVIS - EN RAISON DU JOUR FÉRIÉ LA RÉUNION DU MERCREDI 1ER NOVEMBRE 2017 SERA ANNULÉE !!


Le bureau dirigeant du club des 5.A et son président Régis ARNAUD vous annoncent que la réunion du 1er novembre 2017 n'aura pas lieu pour cause de jour férié..
Merci d'en prendre note ...A bientôt !!

CLUB5A - LE DESSIN DU MOIS - DEUX IDÉES DE L’EXCELLENCE FRANÇAISE

Il est des périodes étranges où deux époques se croisent et coexistent, même pour un temps très court. Les années 50 à 70 en furent le meilleur exemple. Sur nos routes se côtoyaient encore des autos dont certaines, à l’image de cette Salmson Randonnée, évoquaient encore un glorieux passé, tandis que d’autres, telle la Citroën DS 23 ie, semblaient déjà foncer vers le XXIe siècle. 

Restauration d'un cabriolet Salmson S4 61 en 2008

Source : GAZOLINE - François Roussel / jungfamily76

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES LES PILOTES AUTOS DU CLUB DES 5.A - LE 19 NOVEMBRE 2017 SORTIE JEAN LAPASSET !!

La sortie d’Hiver devient à partir de cette année la sortie Jean LAPASSET  
qui aura lieu le 19 novembre 2017
La coutume sera respectée avec la traditionnelle dégustation d’huîtres !! ....
POUR LA DÉGUSTATION DES 
HUÎTRES PENSEZ A VOUS MUNIR D'UN COUTEAU A HUÎTRES...
Jeannot nous ayant quitté cette année nous avons renommé la sortie d'hiver "SORTIE JEAN LAPASSET"
Le départ de cette sortie aura lieu sur le parking du Paichérou Av des berges de l'Aude à CARCASSONNE à 9H 
Prix de la journée : 
25€ par personne pour les membres du club
28€ pour les non membres
14€ pour les moins de 12 ans
Accompagné de votre règlement à l'ordre du club des 5A à l'adresse suivante :
Josette ALVARO ZI l'Estagnol  rue de Montgolfier 11000 CARCASSONNE.
Tél : 04.68.25.23.70
mail : gjalvaro@orange.fr
Les personnes intéressées sont invitées à se faire connaitre dès que possible et dans tous les cas avant le 9 novembre dernier délais...

Les personnes intéressées sont invitées à se faire connaître dès que possible.....

Retrouvez les meilleurs moments de la sortie hiver édition 
2015-2016 sur notre chaîne Youtube !! 

samedi 14 octobre 2017

CLUB5A - RUBRIQUE TÉMOIGNAGES - RACONTEZ-NOUS VOS PLUS BELLES AVENTURES !!

Une histoire rigolote à raconter, une épopée mémorable, quelques souvenirs inoubliables, une balade entre copains en voiture ou moto de collection (c'était hier ou il y a 40 ans ou voir plus..le temps passe si vite..)... 

pourvu qu’il y ait un lien avec les vieux  véhicules : deux, trois, ou quatre roues à moteurs, cette rubrique consacrée aux témoignages ainsi que vos plus beaux souvenirs est votre rubrique…....

Vous avez tous une belle histoire à nous raconter… accompagnée d’une photo (minimum.. sinon, on se débrouillera) afin d’immortaliser votre récit et hop  celui-ci paraîtra sur le blog, elle n’est pas belle la vie….Alors à vos plumes !!... 

Ce blog est votre tribune et vous pouvez en faire profiter tous ses lecteurs...alors n’hésitez pas !!
 
Merci d’adresser votre message par courriel à l’adresse suivante : club5ablog@gmail.com ou à notre secrétaire Dominique GARCIA qui fera suivre...

CLUB5A - AUTOMEDON 2017 - CHANGEMENT DE CARROSSERIE DE SAGE EN 1908 !!


 Automedon présente, sur une idée de Yves Levasseur : 
Changement de carrosserie d'une SAGE en 1908 - Avec la participation de la cité de l’automobile, musée national de Mulhouse et collection Schlumpf. 
La 17ème édition du salon Automédon qui a eu lieu a présenté, en principale attraction, une trentaine d'automobiles fabriquées entre 1904 et 1949, dont une quinzaine par les grands maîtres carrossiers Kellner, Labourdette, Rothschild et Belvalette. Six voitures exceptionnelles provenant de la Collection Schlumpf ont également été de la fête, dont une Sage type 24 HP, phaéton-limousine, de 1906. 
Son châssis peut recevoir quatre carrosseries interchangeables. Avant 1914, l'automobile a rapidement progressé à la faveur des premières compétitions qui étaient des courses de ville à ville, comme le Paris-Bordeaux ou le Paris-Madrid. L'industrie de la carrosserie a dû alors s'adapter à des châssis automobiles de plus en plus puissants. Durant cette faste période, la France a compté jusqu'à 800 carrossiers.  

Source : Adrien Marcellin / lefigaro.fr / Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...

CLUB5A - LA MOTO-PAGE A GEGE...


Les premiers 125 Terrot à fourche télescopique étaient l’idéal pour un jeune débutant dans le moto-cross, on pouvait se rendre sur le circuit par la route, démonter les phares, garde-boue, etc….faire la course, remonter tout le soir même et renter souvent de nuit épuisé bien-sûr mais heureux. Quand on avait assisté sur le terrain de Coudonne à Narbonne à un moto-cross avec les Frantz, Ladevèze, Vérréchia, Brassinne, etc.…..

On ne pouvait plus s’en passer et c’est à Narbonne que j’ai commencé. 
 On savait ce que c’était que de travailler toute la semaine, prendre la route le samedi soir après souper, rouler toute la nuit ou presque, courir le dimanche et rentrer la nuit suivante pour reprendre le travail le lundi matin. 
 Je me souviens d’avoir, un dimanche de Pâque, couru en 350 et 500 BSA à Aix les Bains, pris la route aussitôt la course finie, rouler toute la nuit et prendre le départ le lendemain à Pau. Je me souviens également avoir acheté à Paul Goday une 55 BSA, m’être rendu à Pernes les Fontaines avec une petite voiture et remorque moto, chargé la moto et retour à Carcassonne, à Béziers, je reprends deux copines, je leur dit : « il ne faut pas se retarder, nous risquons de tomber en panne à cause du carburant ». 

 En effet, arrivé à Villedaigne plus de compression, plus de soupape !.....Le moteur s’arrête, les filles pleurent, moi il fallait que je sois à Francazal à 8h, une idée me vient à l’esprit, si on déchargeait la moto et qu’on tire la voiture, ca pleurait encore d’avantage, aucune des deux copines n’avait touché un volant. On accroche une corde à la moto et à la voiture, j’explique à Gigi que la pédale du milieu est le frein, qu’elle ne laisse pas détendre la corde, qu’elle pouvait m’écraser, et ca pleurait, dès qu’on roule un peu vous sautez dans la voiture, moi je saute sur un repose pied, la corde tendue, oui on a réussi le coup. De temps en temps, je me sentais arrêté par une secousse, mais enfin on est arrivé à Carcassonne, après être passé devant trois Gendarmeries, sans lumières, il n’y avait pas trop de circulation, ce devait être en 1955. 
 Arrivé à mon garage, on monte à pied à un café routier ouvert toute la nuit, les deux filles ont été prises par un couple Toulousain, quand à moi, j’ai demandé à un routier de me prendre jusqu’à Toulouse, « mais oui, on discutera ca m’empêchera de dormir » on démarre, « au fait, quel est ton métier ? » « Je suis chauffeur poids lourd à Franzal » « Alors remplace moi, je suis fatigué !» Et j’ai conduit jusque devant la gare de Toulouse, à 8h j’étais à la caserne. Des fois, je me dis « tu l’as rêvé ! » 
On en parle des fois avec des copains de l’époque, car je m’occupe des sorties de motos anciennes, Bourses d’échanges, mais Matéo a participé à une sortie en 2007 ainsi que Jeanot Clanot au Tour du Languedoc-Roussillon. On se rencontrait souvent avec René Combes, Mompot également, on se rencontre encore avec Darruy etc… Car en plus de cela en 2004, j’ai fait le Tour de France des Motos Anciennes complet, mais à la suite d’une grave maladie, je m’occupe aujourd’hui simplement de quelques étapes. 
 J’aimerais pouvoir faire un peu de moto, tant qu’il me sera possible car c’est dans ce milieu que l’on trouve la meilleure camaraderie. …./….

CLUB5A - IMAGE D'ARCHIVE - COURSE DE MOTOS EN CALIFORNIE ...C’ÉTAIT EN 1921 !!

Vidéo de 1921 du Temple de la moto "Burns crevettes"  une piste de course à Beverly Hills, en Californie....
vidéo muette...(ne touchez pas à votre P.C...)
Source : American Motorcyclist Association

vendredi 13 octobre 2017

CLUB5A - DIVERTISSEMENT AUTOS - LE FREIN A MAIN ....


CLUB5A - REVUE DE PRESSE - LA BOUSSOLE- DÉPART LE 14 OCTOBRE 2017 - IL FAUDRA SUIVRE LES FLÈCHES MAIS SURTOUT SON ROAD-BOOK !!


Merci DAVID SARDA et J.P FOLI pour le suivi de l'info ...

CLUB5A - DIVERTISSEMENT MOTO - LA KAWA FAIT SON CINÉMA ....

Mioumiou dans le film 
QUELQUES MESSIEURS BIEN TRANQUILLES..
Quelques messieurs trop tranquilles est un film français réalisé par Georges Lautner disparu  (Salut l'artiste..)  Réalisé en 1972 et sorti en 1973...

Le petit village de Loubressac vit dans la tranquillité et espère voir débarquer des touristes. Un jour, une bande de jeunes hippies débarque et s'installe sur les terres de la comtesse. 

Un meurtre est commis au village et tous les soupçons se portent sur les hippies. À sa sortie de prison, Gérard, qui a appris que les hippies étaient sur son domaine, tente de les chasser…
Source :  

CLUB5A- A VOS AGENDAS - LA JOURNÉE NATIONALE DES VÉHICULES D’ÉPOQUE SERA RECONDUITE LE 29 AVRIL 2018 !!

Retrouvez les meilleurs moments de cette journée sur notre chaîne Youtube...

Source : FFVE 

jeudi 12 octobre 2017

CLUB5A - LA SAGA DES MARQUES AUTOS - LES AUTOMOBILES LINCOLN .....

Lincoln est une marque automobile américaine spécialisée dans les voitures de luxe fondée en 1917. La marque est la propriété du constructeur automobile américain Ford motor Company depuis 1922.
La marque Lincoln est fondée en 1917 à Détroit par Henry M.Leland, le fondateur de Cadillac. 


Après la Première Guerre Mondiale, Henry Leland entreprend de s'imposer comme un constructeur automobile de luxe mais il est victime de déboires financiers importants. L'entreprise est alors rachetée par Henry Ford en 1922 qui en fait sa division de prestige.


Si les présidents des États-Unis Warren Harding et Calvin Coolindge sont chacun propriétaires d'une Lincoln L (respectivement en 1921 et en 1924), ce n'est qu'en 1939 que Lincoln devient le fournisseur officiel de la Maison-Balche pour Franklin Delano Roosevelt. Baptisée "Sunshine Spécial", la voiture est spécialement construite pour être la voiture de parade des déplacements officiels du président. Cette tradition perdure jusqu'au président Georges Bush père. La marque est ainsi tragiquement associée au président John Fitzgerald Kennedy, assassiné à l'arrière de sa Lincoln Continental X-100 à Dallas le 22 novembre 1963.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
D'un dessin moins ostentatoire que les modèles de son concurrent Cadillac, les modèles Lincoln connaissent une diffusion de moindre importance. Mais la "Zephyr" en 1936 et la "Continental" en 1939 sont des jalons importants du style automobile américain. Et ce sont les lignes sobres et rectilignes de la Continental de 1961 qui mettent un terme à la mode des ailerons des voitures américaines des années 1950. Sa descendante des années 1980 reste également l'archétype de la "limo" américaine au châssis démesurément rallongé. Enfin, Lincoln est le premier constructeur de luxe américain qui intègre un modèle SUV à sa gamme avec son Navigator en 1998.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
Aujourd'hui, Lincoln dispose d'une gamme de 3 berlines et 3 SUV, dérivés luxueusement traités de modèles Ford américains.

Au cours de la Première Guerre mondiale, le gouvernement américain passe de nombreuses commandes aux industriels américains au titre de l’effort de guerre. La General Motors est ainsi contactée pour fabriquer des moteurs d’avions baptisés « Liberty », que sa division Cadillac pourrait réaliser en modifiant un peu le moteur V8 qui équipe ses voitures.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....

Henry Martin Leland, le président fondateur de la marque, se montre enthousiaste à cette demande mais William Crapo Durant, le président de la General Motors, ne souhaite pas que sa division se convertisse à cette production. Ce désaccord entraîne la démission de Leland qui décide de se lancer, grâce à un prêt fédéral, dans la construction d’une usine destinée à produire le moteur Liberty. Le 29 août 1917, à 74 ans, un âge où il se sent « encore loin de la retraite », Henry Leland fonde alors la Lincoln Motor Company, une société dont le nom rend hommage à Abraham Lincoln, le 16° président des États-Unis, et premier homme pour qui Leland ait voté.
Ayant obtenu une commande pour 6000 moteurs, il embauche 6000 personnes, livre le premier moteur en mars 1918 et obtient une cadence de production de 50 moteurs par jours. Mais la fin de la guerre arrive trop vite pour Leland ; si le conflit s’était prolongé de six mois, il aurait pu rembourser l’intégralité de son prêt. Faute de commandes, il procède donc à la reconversion de son usine afin de construire une voiture de luxe à moteur V8 similaire à la Cadillac : la Lincoln L (avec un L comme Leland). Il doit cependant de nouveau emprunter, ce qui accroit encore la dette de la société devenue Lincoln Motor Company of Delaware le 26 janvier 1920.


La Lincoln L est une voiture bien construite et performante mais dont le prix de 5000 $ et le manque de style limitent la diffusion. Du fait du temps nécessaire à reconvertir l’usine, les premières livraisons subissent en outre des retards importants. En 1920, Leland est obligé de trouver un financement complémentaire mais une partie des actionnaires, entrainés par le premier d’entre eux, Fred Murphy, s’y opposent et demandent la liquidation de la société. La seule solution qui s’offre à Leland est de trouver un repreneur assez solide pour racheter toutes les actions de la société et assez compréhensif pour le laisser continuer à diriger la marque. Le seul homme qui peut se le permettre est Henry Ford.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
Les deux hommes se connaissent depuis longtemps. En 1901, Leland fournit des moteurs à deux constructeurs d'automobiles : Oldsmobile et Detroit. Mais la société Detroit ne parvenant pas à se développer, ses dirigeants recrutent le jeune Henry Ford (il a 38 ans) pour développer une nouvelle voiture et la société devient Henry Ford Company.

Cependant, Ford et ses associés ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la voiture à construire et trois semaines plus tard Ford démissionne. Ses associés font alors appel à Leland pour évaluer l'usine avant sa liquidation. Leland leur propose alors de réoutiller l'usine et de lancer une voiture dont il a déjà le moteur ; en 1902, la société est rebaptisée Cadillac...
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
Quand Leland vient le rencontrer dans sa luxueuse propriété de Fairlane, Henry Ford n'est guère enthousiaste pour reprendre son usine. Il faudra toute la conviction de son épouse Clara et de son fils Edsel (président de la Ford Motor Company depuis 1919) pour qu'il accepte de racheter Lincoln le 4 février 1922. Henry Leland reste président de la société, mais Edsel Ford devient vice-président. Sous sa conduite, Lincoln devient une affaire fiable.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
Mais la mise en œuvre des méthodes de Ford apparaît comme une ingérence insupportable pour Leland ; le 13 juin 1922, il démissionne et prend sa retraite (il décède en 1931 à l'âge de 89 ans).
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, LA SAGA DES MARQUES - LES LINCOLN .....
Vidéo : samspace81 / Dan Szwrc

CLUB5A - ANNIVERSAIRE LE PÉRIPHÉRIQUE DE PARIS A 44 ANS !!

17 ans après le début des travaux et 13 ans après l’ouverture du premier tronçon, le périphérique est inauguré le 25 avril 1973 par le Premier Ministre de l’époque, Pierre Messmer. Le périphérique parisien fête donc  ses 44 ans !
Conçue pour faire face à une circulation de plus en plus dense, cette boucle de 35,04 km se verra dédiée, deux ans plus tard, un service de police spécialisé, la compagnie du périphérique. Ce n’est qu’en 1999 que le périphérique obtient son autonomie et devient le "service de circulation du périphérique" (SCP).
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, ANNIVERSAIRE LE PERIPHERIQUE DE PARIS A 40 ANS !!
Le boulevard périphérique sera enfin bouclé par l'ouverture du dernier troncon menant de la porte d'Asnières à la porte Dauphine. Ces 3 kms supplémentaires manquaient à son achèvement. Long de 35 kms, le boulevard périphérique aura coûté 2 milliards de francs. Ce reportage propose un survol du périphérique avec l'explication des différents ouvrages qu' aura nécessité sa construction.
Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, ANNIVERSAIRE LE PERIPHERIQUE DE PARIS A 40 ANS !!

Source : INA.FR