mardi 25 juin 2019

CLUB5A - REPORTAGE AUTO ET MOTO - LA ROUTE MYTHIQUE 66....TRAVERSER LES ETATS UNIS !!

Traverser l’Illinois, le Missouri, le Kansas, l’Oklahoma, le Texas, le Nouveau-Mexique, l’Arizona et la Californie en suivant la Route 66, c'est arpenter une part du rêve américain. Immortalisée par Steinbeck dans Les raisins de la colère en 1939, deux ans seulement après l'entrée en fonction du tracé actuel, avec ses 3 670 kilomètres, la "route-mère" connaît aujourd’hui un regain d’intérêt. Motards et touristes avides de nostalgie aiment notamment s'arrêter chez Walmire pour déguster son fameux "cozy-dog" et admirer un musée de "belles Américaines" aux couleurs flashy et aux chromes étincelants. Lichtfield s’enorgueillit d’avoir l’un des derniers cinéma drive-in. 

On quitte l’Illinois pour le Missouri, dont la capitale a perdu la moitié de ses habitants. Des ruines d’usines désaffectées à perte de vue. Mais le hip-hop et le rap y motivent les jeunes, tandis qu’à quelques kilomètres de là, des nostalgiques écoutent de la musique bluegrass et dansent des square dances.
La Route 66 (officiellement US Route 66) est une ancienne route américaine qui reliait Chicago (Illinois) à Santa Monica (Californie), entre les années 1926 et 1985 aux États-Unis. Sa longueur a beaucoup varié au gré des années et des remaniements de son tracé, notamment à partir de 1937, où la Route 66 a cessé de desservir la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique. La longueur communément admise est celle postérieure à ce remaniement, soit environ 2 278 miles (3 665 km). 
Avant 1937 elle était de 2 448 miles (3 945 km)2. La Route 66 traverse trois fuseaux horaires et 8 États (d'est en ouest : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie). Son point central se trouve dans la petite ville d'Adrian, au Texas. Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique. 

Les Américains la surnomment The Mother Road ou Main Street USA. Pendant la Grande Dépression des années 1930 et la vague de sécheresse du Dust Bowl, c'est par la Route 66 que les fermiers à la recherche d'un emploi migrèrent vers la Californie. La Route 66 a été officiellement déclassée en 1985. Si elle n'a plus d'existence officielle, elle conserve un caractère mythique et est sans doute la plus connue des routes américaines. 
Depuis le début des années 1990, des mouvements se sont créés pour assurer sa préservation, et les initiatives visant à y développer le tourisme sont de plus en plus nombreuses. La route est ainsi à nouveau fléchée à plusieurs endroits sous le nom Historic Route 66. 

 Elle a inspiré plusieurs chansons, dont (Get your kicks on) Route 66, reprise notamment par Chuck Berry, et apparaît dans de nombreux films.  
Source : GayöAwWw

lundi 24 juin 2019

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES - SORTIE MOBI-TOUR ....LE 30 JUIN 2019..INSCRIVEZ-VOUS A LA SORTIE MOBI-TOUR !!

Et oui les PETROLETTES ou p'tits "Cubs" c'est vous qui entrez en scène avec vos 50cc  !!

Sortez vos "trapanelles" vos "pisses feux" et Mobylettes !!   
(Attention pour cette sortie les Solex ne seront pas acceptés..)


Le 30 JUIN 2019...Rendez-vous aux Arènes de TREBES à 8H30 pour un départ à 9H !!
 Organisation et contact : 
Alain FUMANAL : 04.68.25.19.72
Jean-Pierre FOLI : 06.09.74.76.88
Retrouvez l'édition de 2017 sur la chaine Youtube 5ACLUB

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - CHAR OU REMORQUE ??

La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - REPORTAGE MOTO - CAFÉ RACER .........LE FILM !!

Le terme café racer est toujours utilisé pour décrire les motos et motards d’un certain style. Un café racer est une moto qui a été modifiée pour a vitesse et la maniabilité au détriment du confort. 
Aujourd’hui digne de la mention « culture café racer », le terme « Café Racer » existe depuis les années 1950 en référence aux motos utilisées pour les courses anglaises allant d’un café à un autre café ; mais le terme prend aujourd’hui une nouvelle ampleur en regroupant tous les amateurs de motos japonaises, italiennes, anglaises allant des années 1950, jusqu’à la fin des années 1970. 
Le mouvement se distingue ainsi des motards ayant choisi une Harley ou une japonaise moderne.
Ces motards ne suivent pas la mode et la musique du mouvement initial des « Rockers », anciens ou nouveaux, mais s’habillent dans un style plus moderne et confortable avec quelques aspects rappelant les « Rockers ». 
Jeans, veste de moto en cuir noir ou marron, bottes ou chaussures, casque aux normes ; les café racers modernes se distinguent ainsi du mouvement de base qui allait jusqu’à dicter les marques à porter ou non. 
Ils empruntent leurs références aux Greaser américains, au rock britannique et aux motards modernes, pour créer un style unique à part entière.
 L’alcool affectant la conduite, et étant dangereux lorsqu’il est associé à tout sport mécanique ; cela explique le choix des Café Racer, qui préféraient s’arrêter pour boire un café plutôt qu’une boisson alcoolisée.
 Cet aspect oppose radicalement les Café Racer aux Choppers américains, l’alcool étant plutôt accepté dans la culture et l’imaginaire culturel des choppers. 
 Source : Muskokachic's channel

CLUB5A - MOTO DE LÉGENDE - MZ 250, LA MOTO DE L'AUTRE BOUT DU MONDE !!

Juin 1979: lorsque Moto Journal a publié cet essai très complet de la MZ 250, je n'en étais qu'au stade du rêve motard.
Ma monture faisait alors moins de 50 cm3, possédait des pédales et m'emmenait, dans le meilleur des cas, à, 60 kilomètres/heure au compteur dans les descentes. Pourtant, au fond de moi, il y avait une attirance totale pour ces motos que je voyais passer dans les rues de Tarbes ou sur les routes de la région que je parcourais au guidon de mon Peugeot 102 MS. 


 Et, Moto Journal entretenait ce rêve. Je ne savais pas, à l'époque, vers quel type de moto je me tournerais, plus tard, mais mon hebdo me guidait à travers ses essais. Celui de la MZ 250 m'avait attiré, peut-être parce que cette moto était présentée comme une routière, simple, apte à emmener très loin son pilote. Je crois que c'est cette simplicité qui avait éveillé mon attention. En outre, elle était l'opposé des japonaises de l'époque qui incarnaient le modernisme à tout va. Les photos de l'usine avaient également un côté désuet, mais non sans charme. il y avait aussi le ton utilisé par l'essayeur de l'époque, Paul Salvaire, rempli d'humour, pour attiser ma curiosité. 

 Et, une grosse partie de l'article était consacrée à l'essai du side-car, car la MZ avait cette particularité de pouvoir être livrée avec ou sans son panier. Bref, lorsque j'ai relu l'article, il y a quelques jours, j'ai retrouvé avec grand plaisir plusieurs passages qui étaient restés gravés dans ma mémoire.
Les motos des séries ES  250 ont été fabriquées de 1956 à 1973 dans la VEB Motorradwerke Zschopau ......

Source : motards-en-voyage.com  - bruno bruno

CLUB5A - LE CLUB DES 5A VOUS SOUHAITE UNE BONNE FÊTE DE LA ST JEAN !!

La fête de la Saint-Jean d'été, traditionnellement accompagnée de grands feux de joie, est la fête de Jean le Baptiste, le 24 juin. Elle est proche du solstice d'été dans l'hémisphère nord, qui a lieu le plus fréquemment le 21 juin.
 Le solstice d'été est fêté depuis longtemps. 
L'origine de cet événement est lié au culte du soleil. 
Les feux de solstices étaient à l'origine des fêtes païennes. L'église catholique a ensuite christianisé la pratique païenne, selon sa politique traditionnelle.

dimanche 23 juin 2019

CLUB5A - DEMANDEZ LE PROGRAMME DES 5A - PLANNING DES SORTIES DE JUIN A SEPTEMBRE 2019 !!


CLUB5A - DIVERTISSEMENT AUTOS - LA D.S CITROËN ET ALAIN DELON DANS LE FILM LE SAMOURAI ...


Jeff Costello, dit le Samouraï est un tueur à gages. Alors qu'il sort du bureau où git le cadavre de Martey, sa dernière cible, il croise la pianiste du club, Valérie. 



En dépit d'un bon alibi, il est suspecté du meurtre par le commissaire chargé de l'enquête. Lorsqu'elle est interrogée par celui-ci, la pianiste feint ne pas le reconnaître. Relâché, Jeff cherche à comprendre la raison pour laquelle la jeune femme a agi de la sorte...



Source : MIGUEL DS / Ralf Dittmer

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - L'IMPORTANT EST DE RETROUVER SA VOITURE !!


La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - RETOUR SUR IMAGE SUR LA RONDE DES PÉTOCHONS A QUILLAN .... !!

Lundi de Pâques, le Moto-Club quillanais Les Diablocs 6 Temps avait organisé la ronde des Pétochons dans le cadre de la manifestation «Sous le casque, un cœur». Comme les années précédentes, le succès a été au rendez-vous ! 
En effet, plus d'une centaine de participants ont enfourché de vieilles mobs et motos anciennes et se sont élancés, dès 9 heures, de la place Raoul-de-Volontat pour une virée de 75 km. 
La place Raoul-de-Volontat avait belle allure en cette matinée de lundi de Pâques avec ces participants, certains peu reconnaissables, parmi lesquels l'on pouvait apercevoir une bande de panthères blanches tachetées de noir, une véritable meule de foins, un célèbre pharaon, tous accompagnés par une gendarmette. 


Cette sortie est, chaque année, consacrée à un enfant malade. Les motards se sont donc élancés sur les routes de la haute vallée de l'Aude, pour une boucle de 75 km. 

Fort heureusement, le beau temps était également de la partie, même si certains ont fini rapidement leur escapade dans la voiture-balai ! 
 De retour dans la cité des Trois Quilles, retrouvailles conviviales au gymnase municipal Paul-Mullot où la centaine de participants a partagé un grand repas composé, entre autres, d'une omelette pascale géante. 
À l'issue de ce repas convivial, l'heure des récompenses était enfin venue : la plus vieille mob et moto, les meilleurs déguisements… Cette journée anniversaire fut une belle réussite et, cerise sur le gâteau, emplie de rires et de camaraderie.
Photos : Bernard RICARD / ladepeche.fr

CLUB5A - REPORTAGE AUTO -LA JAMAIS CONTENTE - LA TESLA AVANT L'HEURE !!!

Découvrez la Jamais Contente, la première voiture électrique au monde qui a dépassé le 100 km/h en 1899.
 
La Jamais contente (ou Jamais-Contente) est le premier véhicule automobile à avoir franchi le cap des 100 km/h2. Cette voiture électrique, en forme de torpille sur roues, a établi le record, le 29 avril 1899 à Achères. Cette voiture a été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy Son pilote, le Belge Camille Jenatzy, est le fils de Constantin Jenatzy, fabricant de produits manufacturés à base de caoutchouc, dont des pneus, nouveaux pour l'époque. 

Camille Jenatzy fait des études d'ingénieur en électricité. Il s'intéresse à la traction électrique des automobiles, qu'il met en application dès 1898. Ingénieur réputé et pilote de grand talent, Jenatzy, surnommé le « Diable rouge »4, fit construire, selon ses plans, plusieurs types de voitures, notamment des fiacres électriques, par la Compagnie internationale des transports de Paris.
 Désirant se faire une place dans le marché très prometteur des fiacres parisiens, il crée une usine qui produira beaucoup de fiacres et de camionnettes électriques. Il avait un redoutable concurrent en la personne du carrossier Jeantaud contre lequel il ne cessait de se battre à coup de publicité basée sur la vitesse des véhicules. 

 Pour asseoir définitivement la notoriété de sa société, Jenatzy construisit un prototype en forme d'obus réalisé par le carrossier Rothschild en partinium, un alliage d'aluminium, de tungstène (il n'en a pas été trouvé trace à l'analyse métallurgique du métal) et de magnésium laminé. Le record a été rendu possible par les deux moteurs électriques de marque Postel-Vinay, d'une puissance maximale totale de 50 kW (environ 68 chevaux), placés à l’arrière entre les roues. L'alimentation se faisait par batteries d’accumulateurs Fulmen (100 éléments de 2 V), qui représentaient près de la moitié du poids total de 1,5 t. 

Les moteurs étaient en branchement direct sur les roues arrière motrices. Le 29 avril 1899, sur la route centrale du parc agricole d'Achères, la vitesse atteinte fut de 105,88 km/h, pulvérisant ainsi le record du comte Gaston de Chasseloup-Laubat qui était de 92,78 km/h en date du 4 mars 1899. Malgré cet exploit, le moteur à combustion interne supplantera pour le siècle suivant la technologie électrique, la technologie des batteries restant encore peu compétitive en termes de puissance au poids et de temps de rechargement. Le véhicule est exposé au musée de la voiture de Compiègne (Oise). À l'initiative du Lions Club, une réplique exacte, en état de fonctionnement, a été réalisée en 1993, par des élèves ingénieurs de l'Université de technologie de Compiègne et par des apprentis en chaudronnerie de la Cité technique Mireille Grenet de Compiègne, sous la direction de Joël Debout, alors enseignant à l'UTC. 

Elle est aujourd'hui exposée à la Cité de l'automobile de Mulhouse.7 En 2009, le constructeur français Venturi Automobiles, spécialisé dans le développement de véhicules électriques, a surnommé « Jamais Contente » son véhicule de record électrique réalisé par les élèves de l'université de l'Ohio, en hommage à la voiture de Camille Jenatzy8. En août 2010, l'engin de 800 ch a établi un nouveau record électrique de 515 km/h en vitesse de pointe sur le lac salé de Bonneville (Utah)
Source : Petites Observations Automobiles

CLUB5A - REPORTAGE ET REVUE DE PRESSE - Concours d’élégance de Chantilly, l’histoire défile en habit du dimanche

Dimanche 30 juin, les jardins du château de Chantilly, dans l’Oise, ouvrent leur cadre idyllique à la cinquième édition d’un concours d’élégance devenu parmi les plus prisés au monde. Plus de 130 joyaux de l’automobile de toutes les époques sont attendus. Cela vous avait peut-être échappé: le concours d’élégance «Chantilly Arts et Élégance Richard Mille» est devenu un événement biennal dont la date a été avancée de septembre à juillet. La cinquième édition se tient donc dimanche prochain, le 30 juin. Toujours dans les splendides jardins du château de Chantilly, l’un des joyaux du patrimoine français. 

À la veille des premiers départs en vacances, entre les concours d’élégance de la Villa d’Este et de Pebble Beach, ce changement de date va assurément permettre d’attirer un public plus nombreux et d’améliorer la diversité des automobiles présentées. Toujours aux manettes, Patrick Peter et ses équipes, se sont une nouvelle fois attachés à partager avec le public les mille et une facettes de l’automobile. Le 30 juin, dans l’enceinte du domaine de Chantilly, la petite et la grande histoire de l’automobile va défiler dans ses habits du dimanche. Source inépuisable de découvertes, cette invention plus que centenaire accumule à Chantilly tous les superlatifs. Cette année encore, la manifestation picarde présente un plateau en or entre les trois catégories de Bentley célébrant les 100 ans de la marque anglaise, le centième anniversaire de Ballot, les 110 ans de Bugatti, les deux catégories d’Aston Martin de course, les Facel Vega, les sportives japonaises, les McLaren de course, les Voisin à carrosserie usine, les voitures du salon de Paris, jusqu’à 1961, les créations de Marcello Gandini, les Iso Rivolta et les Porsche 917 qui soufflent leur cinquante ans. 

Chaque catégorie est l’occasion de redécouvrir des divas du bitume. Le jury n’aura pas la partie facile pour départager ces trésors de l’automobile et élire celui qui va succéder à la Bugatti 57 SC Atlantic, Best of Show en 2017. De nombreuses catégories vont permettre de revivre les grandes heures de l’épreuve sarthoise depuis sa création en 1923. C’est ainsi que dans les catégories réservées aux Aston Martin, on pourra admirer la barquette DBR1/5 de 1959 et l’une des dix-neuf DB4 GT carrossées par Zagato en 1961. Portant le numéro de châssis 0182/R et immatriculée «1VEV», cette dernière est l’un des deux exemplaires allégés DP 209 de l’écurie Essex Racing Stable piloté successivement par Roy Salvadori, Innes Ireland et Jim Clark. La saga des Porsche 917, le sport-prototype cinquantenaire de la marque allemande victorieux à deux reprises dans la Sarthe, sera illustrée de manière originale par la reconstruction engagée par les frères Kremer lors de l’édition 1981. 

Piloté par Bob Wollek, Xavier Lapeyre et Guy Chasseuil, et soutenu par l’usine, le proto jaune ne sera jamais capable de rivaliser avec les 936 et 935. L’aventure s’achèvera par une casse moteur à la tombée de la nuit. Autre chapitre fascinant, l’édition 1995 sera représentée par une voiture sœur de la McLaren F1 GTR victorieuse. Un autre livre d’histoire s’ouvrira avec la catégorie «des voitures du Salon de Paris au Grand Palais, jusqu’à 1961». Sont annoncés quelques-uns des chefs-d’œuvre de la carrosserie française comme la Talbot Lago T26 Grand Sport Coupe (1948) répertoriée châssis #110103 et vue l’an dernier à Pebble Beach. Ce coupé aérodynamique que le public avait découvert lors de l’exposition du Grand Palais en 1949 porte la signature Figoni & Falaschi. Les grandes heures de l’automobile française seront encore à l’honneur avec les 50 ans du sacre de Matra en Formule 1 avec l’Ecossais Jackie Stewart. 

Pour l’occasion, le public pourra découvrir neuf machines qui résument le parcours du constructeur de Romorantin: la monoplace MS5 châssis 11 qui permit à Jacky Ickx de devenir champion d’Europe de F2 en 1967, la MS 5 châssis 84 (1967) de Johnny Servoz-Gavin, la MS 9 châssis 01 (1968) de Jackie Stewart. Ce châssis «laboratoire» initialement destiné à des essais de suspension prendra le départ du grand prix d’Afrique du Sud. À côté, se côtoieront la première F1 à moteur V12 Matra, la MS 11 châssis 03 (1968) d’Henri Pescarolo, la MS 10 châssis 02 au volant de laquelle Stewart remporte le GP d’Allemagne 1968 avec 4 minutes d’avance sur son poursuivant, la MS 80 châssis 03 (1969) de Jackie Stewart, une MS 84 et une MS 120. 

Enfin, les succès des prototypes Matra au Tour de France seront célébrés avec la présence de la MS 650 châssis 02 victorieux en 1971. Pour le public, le voyage se poursuit quelques mètres plus loin avec un hommage au designer Marcello Gandini, considéré par ses pairs comme l’un des maîtres du style automobile. L’Italien, qui a effectué l’essentiel de sa carrière chez Bertone, est l’auteur des lignes de nombreuses Lamborghini dont la fameuse première Countach mais également de la Lancia Stratos, de l’Alfa Romeo Carabo et de la Citroën BX. Il a aussi largement contribué à la Miura, la première berlinette de route à moteur central arrière. 

Dimanche 30 juin, le domaine de Chantilly va foisonner d’animations. Une quinzaine de concepts cars de constructeurs mais aussi les derniers supercars des marques d’exception sont attendus. Enfin, un passage dans l’espace club s’imposera. Plusieurs centaines de véhicules de toutes les époques seront exposées à travers près d’une quarantaine de clubs de marques et de passionnés. Un conseil avisé: les voies d’accès à Chantilly étant limitées, il est préférable de gagner ce village de l’Oise suffisamment tôt pour échapper aux embouteillages.
Source : lefigaro.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info....

samedi 22 juin 2019

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES ET NOTEZ DANS VOS AGENDAS - DU 13 AU 16 JUILLET 2019 AURA LIEU LE 31ème TOUR DE L'AUDE !!


CLUB5A - COMMUNICATION - LE PROGRAMME DES PROCHAINS MOIS....INSCRIVEZ-VOUS LE PLUS TÔT POSSIBLE !!

Attention - Important - Pour le mois de Septembre beaucoup de changement  :
15/09 - Sortie Solex
22/09 - Sortie Patrimoine
29/09 - Sortie Motos Carcassonnaise

 Prochaines réunions : 21 heure salle du Paichérou 11000 Carcassonne : le 1er mercredi de chaque mois et 3ème jeudi de chaque mois.Pour vous acquitter de la cotisation 2019 vous pouvez adresser votre paiement à Alain Anquetin (voir adresse ci dessous) C’est toujours 30 € (chèque à l'ordre CLUB 5 A

CLUB5A - PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES - SAMEDI 13 JUILLET 2019 - 12ème FÊTE DES 5A - SORTIE ET JOURNÉE CLUB DES 5A !!

JOURNÉE CLUB 
SAMEDI 13 juillet 2019
Renseignements et inscriptions : Impérativement pour le 6 juillet Au delà vous serez inscrit sur liste d'attente . 
Jean Pierre Foli 41 rue d'occitanie 11800 TREBES 04.68.78.79.85 – 06.09.74.76 .88 jp.foli@orange.fr

CLUBB5A - PHOTO INSOLITE - ART DÉCO OU PONT-MOTO ??

La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - LA LOTUS DE JAMES BOND ....


Un extrait mettant en scène une course poursuite entre notre héros le "BEAU" James 007 avec à sa poursuite un side-car,un hélicoptère et celui-ci fini sa course dans les fonds sous marins....
Le véhicule qui avait été utilisé en 1977 dans l'Espion qui m'aimait !!
Qui n'a jamais rêvé de mettre un pied dans la voiture «sous-marin» de l'agent 007? 
La voiture qui a été utilisée dans l'Espion qui m'aimait (1977), le 10ème des films de la saga James Bond avec Roger Moore.
Il faut dire que ce véhicule a une histoire toute particulière. Cette «Lotus Esprit» de couleur blanche, qui s'est transformée en sous-marin dans une scène culte du film d'action, avait été envoyée aux Bahamas en 1977 après le tournage du film. Elle était restée 10 ans dans un garage pré-payé.

Ce n'est que lorsque les paiements pour la location du garde-meuble se sont arrêtés que le contenu du garage a été entièrement vendu aux enchères, à «l'aveugle». C'est ainsi qu'un couple avait réussi, en 1989, à acheter cette voiture de collection pour la modique somme de 100 dollars.

Les acheteurs ne se doutaient pas de la valeur de ce qu'ils venaient d'acheter. Ce n'est qu'après que des amis leur ont dit que la fameuse voiture avait tourné dans un James Bond qu'ils l'ont réalisé. Quelques années plus tard, le couple a contacté le co-fondateur de la Fondation Ian Fleming(l'écrivain qui a créé le célèbre espion), qui a authentifié le véhicule sacré.

La voiture, surnommée Wet Nellie («Nellie mouillée») sur le tournage, pourrait se vendre à près de 950.000 livres sterling (soit environ 1,1 million d'euros). 

Si pas moins de six «Lotus Esprit» ont été utilisées sur le tournage de L'Espion qui M'aimait, il n'y en a en effet qu'une seule qui a été transformée pour les scènes tournées sous l'eau.


«Nous avons de très bons antécédents de vente d'incroyables et emblématiques voitures. Cette Lotus, en particulier, est sans aucun doute sur la liste des voitures les plus célèbres de toute l'histoire», a assuré le directeur du management de la maison de vente aux enchères. Cette dernière avait déjà vendu l'Aston Martin DB5 utilisée par Sean Connery  dans Goldfinger et Opération Tonnerre, pour 2,9 millions de livres sterling en 2010.
Source texte : LEFIGARO.FR