samedi 23 février 2019

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - Les octogénaires font vrombir les enchères !!

Lors de la vente organisée par Artcurial Motorcars dans le cadre du salon Rétromobile, l’Alfa Romeo 8C 2900 B Touring Berlinetta a été adjugée pour un peu plus de 16,7 millions d’euros. Ce qui en fait la troisième automobile d’avant-guerre la plus chère du monde. Qui a dit que les voitures d’avant-guerre n’avaient plus la cote ? La vente organisée par Artcurial Motorcars dans le cadre du salon Rétromobile suggère que les modèles octogénaires suscitent toujours de l’engouement. La preuve : l’enchère la plus élevée a été établie pour une Alfa Romeo 8C 2900 B Touring Berlinetta, adjugée pour un peu plus de 16,7 millions d’euros. 

Une somme qui en fait la troisième automobile d’avant-guerre la plus chère du monde. Appartenant à un collectionneur néerlandais dont le père en avait fait l’acquisition il y a quarante-trois ans pour l’équivalent de 10 000 euros actuels, la belle italienne a séduit un amateur américain. Un autre riche esthète venu des Etats-Unis a lui aussi succombé au charme d’une Alfa Romeo. Pour la modique somme de 977 400 euros, il s’est offert une 6C 1750 Gran Sport roadster Corsica datant de 1930. 

Confirmant le retour en grâce des modèles de l’entre-deux-guerres, deux Bugatti ont particulièrement flambé. Une Type 57 de 1937 et une Atlantic de 1936 ont été respectivement vendues 500 600 euros et 852 900 euros. Plus modestement, une Citroën 5HP de 1925, estimée entre 10 000 et 15 000 euros, a vu son prix s’envoler à 21 500 euros, mais une Traction 7C cabriolet de 1934 est partie à 125 160 euros sous le marteau. En revanche, une jolie décapotable Voisin « Valse bleue » n’a pas trouvé preneur. 

 Un supplément d’âme Une fois n’est pas coutume, ces enchères, qui se sont déroulées du 8 au 10 février, n’ont pas été dominées par le duo Ferrari-Porsche, qui bat depuis plusieurs années des records. Une Serenissima Spyder de 1966, marque créée par le comte Volpi dans les années 1960 pour concurrencer les macchine de la firme au cheval cabré, a été adjugée 4,2 millions d’euros, soit près de trois fois le montant préalablement estimé. La voiture s’était, il est vrai, illustrée aux 24 Heures du Mans, ce qui ajoute toujours un supplément d’âme (et de prix) au modèle mis en vente. 

A l’autre extrémité du spectre, il semble bien que les années 1980-1990, période célébrée par les « youngtimers », commencent à prendre quelque valeur. Une Lancia Delta Integrale de 1993 a culminé à 73 904 euros alors qu’elle était estimée 55 000 euros, et une Citroën BX 4TC destinée à la compétition (groupe B) est montée jusqu’à 58 408 euros. Avant de sacrifier d’antiques Citroën Xantia, Renault Fuego ou Peugeot 205 pour décrocher la prime à la conversion, mieux vaut y regarder à deux fois… 

 Lire aussi La Mini, 60 ans et toujours séduisante Le marathon Artcurial Motorcars (dix-sept heures d’enchères, réparties sur trois jours), qui s’est déroulé devant quelque 3 000 personnes et la présence virtuelle d’enchérisseurs sur le Net ou par téléphone, a totalisé quelque 42 millions d’euros pour l’ensemble des lots, dont 76 % ont été vendus. Ce montant marque une progression de 31 % par rapport à l’édition de 2018, indique la maison d’enchères, qui précise que 84 % du volume des ventes ont été réalisés par des acheteurs étrangers, parmi lesquels beaucoup d’Américains. Les animateurs de la vente soulignent au passage l’extrême discrétion des acheteurs britanniques lors de ces enchères, alors que ceux-ci figurent traditionnellement parmi les participants les plus actifs aux ventes de voitures anciennes. 

 Les motos ont, elles aussi, animé ces enchères dominées par les MV Agusta, qui ont décroché les deux meilleures ventes (96 300 euros pour une F4 750S et 84 300 euros pour une 500 CM3). Les accessoires ont eux aussi confirmé l’intérêt que continue d’exercer la compétition automobile. Une combinaison d’Ayrton Senna s’est vendue 97 500 euros et un casque porté par Alain Prost 54 600 euros.
Source : lemonde.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...

vendredi 22 février 2019

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - Salon de l'Auto de Monaco, demandez le programme !!

Photographie du parc automobile circulant dans les rues du Rocher, le salon de l'auto de Monaco fait la part belle aux véhicules propres, aux voitures de prestige, de course et de collection. Du 28 février au 3 mars. À la veille du salon de Genève (7 - 17 mars 2019), Nicolas Hesse, guidé par son père Thierry, alias Monsieur Mondial de l'Automobile durant vingt-cinq ans, invite les amateurs de belles carrosseries et de voitures «écologiques» à se retrouver dans la Principauté de Monaco pour la troisième édition du salon international de l'automobile de Monaco (SIAM). Sous le haut patronage de SAS le Prince Albert II de Monaco, le format et les thématiques de cet événement se sont imposés comme une évidence pour la famille Hesse. 

La Principauté de Monaco est certainement le seul lieu dans le monde à posséder une véritable histoire avec le sport automobile (rallye de Monte-Carlo, Grand Prix de Formule 1 et e-GP de Formula E) et en même temps à soutenir le développement des véhicules électrifiés sans renier les voitures de prestige et les anciennes. Ce mélange des genres, qui symbolise Monaco, est au centre de la troisième édition du SIAM qui se tient du 28 février au 3 mars prochain sur le port, quai Albert 1er. Avec 20 000 m2 d'exposition, le salon a doublé sa surface et peut accueillir plus de 50 exposants sous une structure de qualité. Pour les visiteurs, c'est l'assurance de pouvoir découvrir à peu près tout ce que l'industrie compte de véhicules «écologiques» (hybrides, électriques et à hydrogène) mais aussi quelques-uns des supercars qui font fantasmer les amateurs de voitures de sport et de performances. 

Avec le pavillon dédié au sport automobile, le salon monégasque nous plonge au cœur de la tradition sportive du Rocher. Jouant à domicile, l'écurie de Formula E Venturi sera présente. Enfin, un quatrième pavillon est réservé aux voitures anciennes et de collection. Ce sera l'occasion de retrouver quelques modèles qui ont marqué l'histoire de l'automobile. De nombreuses animations et activités viendront pimenter ce salon monégasque. Il sera notamment possible d'assister en live à la création (dessin et maquette) à partir d'une feuille blanche d'une nouvelle hypercar, réalisée en quatre jours par l'école de design Albatech Monaco. Pour les amateurs de sensations fortes, le simulateur Virtual Speed permettra de conduire une Formule 1 ou une hypercar sur tous les circuits du monde en conditions réelles. Les enfants de 3 à 8 ans, eux, pourront faire leurs premiers tours de roues au volant de petites voitures électriques prenant l'apparence de modèles de prestige (Ferrari, Bentley, Mercedes...). 

 Cet événement constituera également une bonne occasion de rencontrer des personnalités du monde du sport automobile. Des champions comme Philippe Streiff (F1) parrain du pavillon Motorsport, Arturo Merzario (champion du monde F1 sur Ferrari), Alex Caffi (Nascar, F1), Marco Lucchinelli (Moto 500), Virginio Ferrari (champion du monde Superbike) ou encore Fulvio Maria Ballabio (F1, Indycar, Offshore, Moto ...) seront présents à différents moments de la manifestation. Le SIAM présente également l'atout de disposer d'un centre d'essais permettant de tester les nouveautés des constructeurs. Enfin, la troisième édition de ce salon monégasque sera ponctuée du prix SIAM décerné à une personnalité ayant œuvré pour la sécurité routière en 2019. Dates: du jeudi 28 février au dimanche 3 mars 2019 Horaires: 10h - 18h Lieu: Quai Albert Ier - 98000 Monaco 
 Tarifs: Entrée simple 15€ // Pass 4 jours: 50€ // gratuit pour les -10 ans 
 Site internet: www.salonautomonaco.com
Source : lefigaro.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...

CLUB5A - TECHNIQUE ET RESTAURATION AUTO - Restauration Talbot T23 carrosserie Figoni...

Jusqu’à la fin des années 20 les constructeurs automobiles se sont plutôt attachés à la technique, la puissance, la performance et l’efficacité en courses. Le circuit ou les courses d’endurance, nombreuses en Europe et aux Etats-Unis sont, pour la plupart d’entre eux le seul moyen de se faire connaitre. L’automobile aborde un tournant historique dans le milieu des années 30 : le design et la carrosserie vont, progressivement, prendre le pas sur la technologie. 

 Et ce sont des carrossiers européens qui vont initier ce changement. Les premiers signes en sont donnés par deux constructeurs français : Delage et Delahaye qui, en 1936, sortent tous deux un modèle carrossé par Figoni & Falaschi. 
Les lignes en sont tellement originales que tous les concurrents vont vite comprendre que la carrosserie ne sera plus jamais comme avant : un simple habillage de la mécanique et un abri pour les passagers. La firme Figoni & Falaschi récidive l’année suivante en carrossant le dernier modèle de chez Talbot Lago qui va rester dans l’histoire automobile comme l’une des voitures les plus remarquables.
Restauration d'une Talbot T23 carrossée par Figoni en 1938.

Source : Dominique Tessier / montesquieuvolvestre.com


CLUB5A - VOITURE DE LÉGENDE - LA CITROËN DS VUE PAR CITROËN !!

La DS, et sa déclinaison simplifiée la Citroën ID, est commercialisée par Citroën entre 1955 et 1975, tout d'abord en berline puis en break et cabriolet. Le « D » vient probablement de l'usage du moteur le plus récent alors de Citroën, le « moteur série D », qui équipait la Traction 11 D jusqu'en juillet 1957. L'ID et la DS reprennent le même principe de la traction, qui a fait la renommée de Citroën. 

 Dessinée par le sculpteur et designer italien Flaminio Bertoni en collaboration avec André Lefebvre, ingénieur issu de l'aéronautique, et l'ingénieur hydraulicien Paul Magès cette automobile est révolutionnaire par bien des aspects. À l'origine, son long capot est prévu pour accueillir un moteur 6-cylindres, mais tant le 6-cylindres en ligne de la 15, que celui à plat, ne purent être adoptés, pour cause de mise au point non aboutie et d'encombrement car ce moteur 'pénétrait' dans l'habitacle. 

Son nom de code est « VGD » (Véhicule de grande diffusion4), la conception du projet étant lancée par le PDG de Citroën Pierre-Jules Boulanger puis son successeur Pierre Bercot5. Elle est l'« attraction » du salon de l'automobile en 19556. Elle est dotée d'une ligne extrêmement audacieuse, qualifiée même de révolutionnaire, et d'un confort intérieur remarquable grâce à sa suspension hydropneumatique spécifique à la marque jusqu'en mai 2017. 

La DS comporte également de nombreuses innovations techniques qui la démarquent du monde de l'automobile de son époque en Europe : direction assistée, boîte de vitesses assistée à commande hydraulique, freinage assisté par des freins à disque à l'avant, pivot de direction dans l'axe des roues et, à partir de septembre 1967, phares pivotants et de septembre 1969 introduction de l'électronique (moteur à injection). Innovation de sécurité importante : le volant de direction monobranche, conçu pour éviter de briser la cage thoracique du conducteur en cas de choc frontal violent. Sur le tachymètre des DS 21 présentées en septembre 1965 seront également rappelées les distances de freinage associées aux principales vitesses sur route. 
 La DS est vite adoptée par les cadres supérieurs et les notables puis par les stars et les élus de la République, jusqu'au général de Gaulle qui en fait la voiture officielle de la présidence (qui lui sauvera la vie au cours de l'Attentat du Petit-Clamart). En 1999, la DS est récompensée en arrivant en troisième position du concours international Voiture du siècle derrière la Ford Model T et la Mini. Cette même année, elle est nommée « plus belle voiture de tous les temps » par le magazine britannique Classic & Sports Car.
La DS reste très prisée jusqu'au milieu des années 1980. Elle passe ensuite, comme le titrait un article des années 1990, « du Gotha au ghetto », avant de retrouver une belle côte d'amour auprès des collectionneurs à l'aube des années 2000. La valeur la plus élevée jusqu'ici enregistrée pour une DS est de 344 850 € pour une DS 23 IE boîte de vitesses mécanique cabriolet (peinture extérieure blanc Meije, intérieur cuir noir, modèle restauré) d'Henri Chapron, vendue en France à Rétromobile par Bonhams en février 2009. 

Le précédent record pour une DS était de 176 250 €, toujours pour une DS 23 IE cabriolet (peinture argentée, cuir rouge, seulement 100 000 km) d'Henri Chapron, vendue à Rétromobile chez Christie en février 2006. Ces voitures carrossées par Chapron atteignent des cotes élevées en raison de leur rareté, mais les DS « courantes » s'échangent à des prix très inférieurs. Le marché de l'occasion offre des voitures dans tous les états imaginables : de la belle DS totalement rénovée, traitée contre la corrosion, jusqu'à la quasi-épave, en passant par la voiture « dans son jus », voire « sortie de grange », c'est-à-dire n'ayant plus roulé depuis longtemps. 

 Le 9 octobre 2005, lors du cinquantième anniversaire de son lancement, un convoi de 1 600 DS venues de toute l'Europe a circulé dans Paris. De 2005 à 2008, le Français Manuel Boileau fait un voyage autour du monde dans une ambulance DS de 1971. C'est un voyage de 80 000 km à travers 38 pays12. Alors dans la jungle laotienne, il découvre la triste DS Prestige qui appartenait au dernier Roi du Laos. La voiture a été restaurée 
 Source : PSA - Citrovidéo

CLUB5A - Demande de photos pour le jeu « LE QUIZ DU CLUB »

Comme demandé à plusieurs reprises à l’ensemble des membres du Club des 5A et afin de participer d’une manière active au jeu du club qui parait tous les mois sur le blog 
« LE QUIZ DU CLUB », Je demande à chacun des membres de bien vouloir ouvrir ses albums ou sa boite à photos et de nous faire participer à vous deviner.. 
Tu as sans nul doute des photos qui valent leurs pesants d’or !! 
Des clichés qui datent d’au moins 30 à 20 ans ou tu étais soit sur une moto ou voiture ou mobylette ou solex…enfin tu as compris, il ne faut pas que tu sois reconnaissable au premier coup d’œil. 
Si ces photos sont sur format papier traditionnel et que tu n’a pas la possibilité de les scanner, merci de nous faire confiance et de les remettre soit à Dominique Garcia ou Régis Arnaud ou Jean-Pierre FOLI ou moi-même et les scannerais et nous te les restituerons en ‘mains propres’ …Sinon, si celles-ci sont numérisées pas de problème tu les envoies au mail suivant : Club5ablog@gmail.com 
Les renseignements demandés pour chaque photo : Qui est sur la photo ? 
En quelle année la photo a été prise ? 
Quel est le véhicule qui est sur cette photo ? …(type-modèle) 
Merci de ta confiance…. 
Amicalement 
PATRICE/Administrateur du Blog des 5A
ps : Sans réaction de votre part le jeu prendra fin en juillet de cette année...

jeudi 21 février 2019

CLUB5A-PRÉPAREZ VOS MÉCANIQUES- LE 24 FÉVRIER 2019....SORTIE MOTOS DES 5A - DIRECTION FRONTIERS-CABARDES POUR DÉGUSTER UNE BONNE SOUPE AUX CHOUX !!

LE 24 FÉVRIER 2019 !!
Rendez-vous au Café du Dome à 8h30 - départ 9h...Nous vous attendons nombreux !! 
Inscriptions et renseignements : 
Alain FUMANAL : 06.88.78.37.34
Régis PERICH  : 06.23.87.60.32
Retrouvez la vidéo de cette sortie effectuée en 2016 sur notre chaine Youtube 5ACLUB

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - Palais: des anciennes pour tous les goûts....

La maison Bonhams a organisé une vente aux enchères au Grand Palais à Paris le jeudi 7 février 2019, sur le thème des grandes marques du monde. Quelques modèles ont retenu notre attention. La vente aux enchères qui a eu lieu sous le marteau de Bonhams le Jeudi 7 février au Grand Palais, a proposé des véhicules d'une grande diversité. Il faut dire que le thème «Les grandes marques du monde» offre une certaine liberté dans le choix des carrosseries et des types de véhicules mis en vente. Des voitures populaires comme la Mini Cooper, aux engins de luxe tels que la Rolls-Royce Camargue en passant par des machines au tempérament sportif comme la Ferrari 550 Maranello, la majorité des catégories a été représentée. Les amateurs de véhicules d'avant-guerre a également trouver leur bonheur avec, par exemple, une Renault 40 CV NM Sport de 1927. 

Les passionnés de courses sur circuit, pour leur part, ont succombé aux charmes d'authentiques véhicules de compétition, comme la Lola T70 Mark II Spyder de 1966. Quelques collections se sont immiscées au milieu des pièces de la vente. «The Adrian Von Lerber Collection» a proposé une sélection de véhicules Citroën pour célébrer le centenaire de la marque. Le même collectionneur a offert trois Rolls-Royce, arborant chacune une configuration unique. Du côté de la «The Freddy Deklerck Collection», on a trouvé un rassemblement de coupés et berlines Mercedes. 
Notez également que la Vanden Plas Princess de Charles Aznavour a fait partie des lots proposés, et a été offerte sans prix de réserve. 
Source : lefigaro.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...

CLUB5A - REPORTAGE MOTOS - TONS UPS . BORN-AGAIN BIKERS - LA MOTO A L'ANGLAISE COMME DANS LES ANNÉES 50...

L'Angleterre découvre les "born-again bikers", ces quadragénaires souvent aisés qui se mettent à la moto pour retrouver une certaine jeunesse ou simplement éviter les embouteillages......
Un phénomène de société qui inquiète les autorités...
Seraient 'ils les descendants de ces mauvais garçons qui se faisaient remarquer dans les années 50...???


Source : tonupjohnny

CLUB5A - INFO-CLUB 5A - DISPARITION DE JAN WAHLBERG....

Nous avons appris le décès de JAN WAHLBERG . 
Notre ami Jan Wahlberg est décédé MARDI 19 FÉVRIER 2019
Il est mort paisiblement après une lutte de 10 ans...
Paix à son âme.... 
Jan Walhberg était membre apprécié du club et a participé de façon très active aux activités rando du club, tant aux Tours de l'Aude qu'aux rallyes Pyrénées ,Eggenfelden,Suisse, Majorque,etc. 
De nationalité Finlandaise, vivant à Villegly, ancien diplomate de l'ONU, il roulait en MGB ( mon ancienne) et Ford A cabriolet.( que Gilles Guillaumon lui a racheté) il était vraiment très chouette et très intéressant, ceux qui l'ont connu seront peinés d'apprendre sa disparition.... .
(Nicolas BLIN)
Jan au côté de la Ford A que je luis ai acheté lors de son départ de Villegly. Cette photo a été prise à Ginestas au cours d'une étape du Tour de l'Aude du temps ou il  était membre du club, Jan possédait aussi une MGB. 
(Gilles GHILHAUMON)
 NOS SINCÈRES CONDOLÉANCES A LA FAMILLE 
 Nous venons d'apprendre ce décès qui vous touche et nous partageons votre peine. 
 Croyez en notre affectueux soutien dans cette terrible épreuve. 
 Le CLUB des 5A - Représenté par son président
Régis ARNAUD  .... 
Et tous les passionnés de véhicules de collections et amis..

CLUB5A - REPORTAGE AUTO - AL CAPONE SUR LES ROUTES DU QUEBEC ...

JC FORTIN nous présente son camion GENERAL MOTORS de 1929..
Une jolie histoire en direct du Québec.. 
L’ancêtre de ce camion roulait probablement pour Al Capone.
Alphonse Gabriel Capone (Alfonso Capone en italien), dit Al Capone, né à Brooklyn (New York) le 17 janvier 1899 et mort à Miami Beach (Floride) le 25 janvier 1947, est un des plus célèbres gangsters américains du xxe siècle. 
Surnommé « Scarface » (« Balafré »), il fait fortune dans le trafic d'alcool de contrebande durant la prohibition dans les années 1920. 
 D'origine italienne et parrain de l'Outfit de Chicago de 1925 à 1931, il est arrêté grâce à l'enquête de l'agent spécial du service d'enquête de l'Internal Revenue Service Frank J. Wilson et du juge James Herbert Wilkerson, qui le condamne le 24 octobre 1931 à 17 années de prison dont 11 ans ferme. 
Al Capone contribue fortement à l'émergence du système de mafia, usant de la corruption des policiers, de la justice, des figures politiques, ainsi que des menaces physiques pour éviter les témoins à charge, n'hésitant pas à faire exécuter des centaines de personnes, voire des milliers. 

 Personnage emblématique de l’essor du crime organisé dans les États-Unis de la prohibition, il contribue à donner au Chicago des années 1920 et 1930 sa réputation de ville sans foi ni loi. Al Capone est devenu l'archétype du gangster et de l'anti-héros. Son mythe se développe avec Scarface d'Howard Hawks dès 19322, ce qui lui vaut une réputation quelque peu surfaite, la légende dépassant bien souvent la réalité.
Source : ChaineTruckeditions

mercredi 20 février 2019

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - IL YA DES VOITURES QUI ONT UN AIR DE FAMILLE AVEC CERTAINS POISSONS !!

La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! 
Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - IMAGE D'ARCHIVE - LES FOUS DU VOLANT - HISTORIQUE DES DÉBUTS DE LA COMPÉTITION AUTOMOBILE

La compétition automobile est un sport où des pilotes au volant d'automobiles s'affrontent lors de courses réglementées, en différentes formules et catégories, sur circuit, sur route ou sur piste. La compétition automobile comporte nombre de disciplines et d'épreuves incontournables. La plus prestigieuse des catégories sur circuit est sans conteste la Formule 1, qui se court en monoplaces, mais il existe de nombreuses autres catégories. Parmi les plus connues, on peut citer la Nascar et l'IndyCar (avec l'épreuve mythique des 500 miles d'Indianapolis) aux États-Unis ou l'épreuve d'endurance non moins mythique des 24 Heures du Mans en France. 


Sur routes et pistes, on trouve le championnat du monde des rallyes (avec la célèbre épreuve du rallye automobile Monte-Carlo, créée en 1911), mais aussi des épreuves de rallye-raid, dont la plus connue est le Rallye Dakar. En dehors des engins conçus exclusivement pour la course il existe diverses catégories de voitures de tourisme ou grand tourisme. Plusieurs fédérations internationales et nationales gèrent les nombreuses courses qui sont divisées en catégories et formules suivant le type d'automobile, la puissance et le type du moteur, le terrain sur lequel la course se dispute et, dans certains cas les personnes qui y participent (âge, niveau, poids, sexe).
Les premières épreuves en France tenaient plus du défilé que de la course réelle, entre Neuilly-sur-Seine et Versailles (depuis 1887)1 ou de la randonnée comme celle organisée par le quotidien parisien Le Petit Journal de Paris à Rouen en 18942 : 102 concurrents sont inscrits, seuls 21 prennent le départ. Le concours récompense les véhicules répondant à trois critères : « sécurité », « commodité » et « bon marché relatif ». Le premier prix de 5 000 francs est partagé entre « Panhard & Levassor » et « les fils de Peugeot frères ». 

 L'année suivante, la première véritable course automobile est organisée : c'est Paris-Bordeaux-Paris. Vingt-et-un (ou 22, selon les sources) véhicules au départ pour neuf à l'arrivée. Émile Levassor finit le premier l’épreuve le 15 juin sur une Panhard en 48 heures et 48 minutes ; mais il était inéligible au premier prix car sa voiture était une deux places alors que le règlement exigeait un minimum de quatre places avec autant de passagers que de places. Ce fut une Peugeot conduite par Paul Koechlin qui gagna en 59 h 48. En juillet 1896, l'automobile club de Belgique organise la première compétition automobile du pays, le meeting de Spa. En octobre 1896, Paris-Marseille-Paris est au programme, et la mode des raids ville à ville s'impose comme le format classique de la course automobile. 

L'accident d'Émile Levassor dans cette épreuve ne remet pas en cause ce principe. Dès le 7 septembre 1896, pourtant, une première course automobile sur circuit a lieu aux États-Unis, à Rhode Island, à Narragansett Park (en), sur un ovale de terre d'1 mile habituellement utilisé pour les courses de chevaux3. En 1900, James Gordon Bennett junior, grand pourvoyeur de trophées sportifs divers, fonde un challenge pour la course automobile : la Coupe automobile Gordon Bennett. Le règlement de ce challenge est établi par l'Automobile Club de France, fondé en 1895 et, stipule le caractère international de l'épreuve. Ainsi, le challenge prévoit que l'épreuve se déroulera dans le pays du vainqueur de l'année précédente. 

C'est la nationalité du constructeur automobile qui compte, pas celle du pilote. La première édition (1900) se court entre Paris et Lyon et, voit la victoire du pilote français Henri Fournier sur une Mors. En 1902, c'est le Britannique Edge qui s'impose ; l'édition 1903 se déroulera en Irlande du Nord. L'Allemagne (1904), puis la France (1905) organisent les éditions suivantes suite aux victoires de leurs automobiles. La formule de la Coupe Gordon Bennett atteint rapidement ses limites car elle impose des présélections. Les constructeurs français, très nombreux, parviennent toutefois à faire abroger la limite des trois voitures maximum par pays. L'appellation « Gordon Bennett » est abandonnée, place à la « Coupe de l'ACF ». L'appellation « Grand Prix » désigne une épreuve automobile de prestige. 

Ce terme est d'abord utilisé pour les courses de chevaux ou les épreuves cyclistes de par la récompense remise aux vainqueurs. En 1901, est organisé le Grand Prix du Sud-Ouest : disputé aux alentours de Pau, il compte comme étant la première édition du Grand Prix de Pau. Suite aux très nombreux accidents qui marquèrent la course Paris-Madrid en 1903, l'ACF et les autorités civiles imposent la tenue de l'épreuve sur circuit. Le Mans fait acte de candidature, et la ville qui vit naître la première voiture commercialisée (Amédée Bollée) reçoit le premier Grand Prix de France (alors Grand Prix de l'ACF) en 1906 sur un circuit de 103,16 km. Contrairement aux courses de ville à ville, toute circulation est interdite sur ce secteur routier. Pour contourner certains villages, les organisateurs mettent en place des déviations en bois. De plus, on goudronne « à chaud » le circuit, mais sur certaines portions, ces travaux s'avèrent décevants. Ces travaux coûtent fort cher, et le bilan financier du Grand Prix est catastrophique. 

On délocalise ainsi les éditions 1907 et 1908 sur le petit circuit de Dieppe, nettement moins coûteux. Britanniques, Belges et Allemands mettent également en place des compétitions annuelles plus ou moins comparables au Grand Prix de France, constituant les premières bases d'un véritable calendrier d'épreuves. Les grands raids prennent naissance dès 1907. Le quotidien parisien Le Matin soutient ainsi le premier d'entre eux : Pékin-Paris. Aux États-Unis, la première édition des 500 miles d'Indianapolis a lieu en 1911. Cette même année, le Rallye automobile Monte-Carlo voit le jour. Les 24 Heures du Mans, épreuve d'endurance de référence, se déroulent pour la première fois en 1923. Le premier Grand Prix de Monaco se dispute en 1929. 
  Source : kohli79

CLUB5A - VOITURE DE LÉGENDE - Mercedes Classe G: 40 ans déjà !

Le baroudeur de la firme à l'étoile souffle ses quarante bougies. Retour sur l'histoire d'un 4x4 parmi les plus mythiques. C'est en 1979 que Mercedes-Benz décide de commercialiser un véhicule tout-terrain pouvant être utilisé au quotidien. Étudie au départ pour servir de véhicule militaire, le Classe G change de registre mais reste un modèle à part. 

Le constructeur pense ne pas en écouler plus de 10 000 unités par an. Aujourd'hui, c'est le double qui sort des chaînes de production. Autant dans son élément hors des sentiers battus pour escalader une montagne que pour parader en ville, ce véhicule séduit aussi bien les amateurs d'off-road que ceux qui déambulent sur Ocean Drive à Miami. Au fil des générations, le design de ce 4x4 légendaire a peu évolué. On le reconnaît ainsi du premier coup d'œil, quel que soit le millésime. 

 Si la carrosserie du dernier Classe G ne déroge pas à la règle, l'intérieur a perdu sa rusticité caractéristique. Passé à l'ère du numérique, l'habitacle diffère peu de celui des SUV de la marque qui n'ont pourtant pas la même aura, ni les mêmes capacités en tout-terrain. 
Le Classe G est rentré plusieurs fois dans l'histoire. 

Il a servi à plusieurs reprises de «Papamobile», et a remporté le Paris-Dakar en 1983 entre les mains expertes de Jacky Ickx et de son copilote, l'acteur Claude Brasseur. Du côté des motorisations, il s'est conjugué à toutes les sauces, essence et diesel. Quatre, six et même huit cylindres. 

Le premier V8 débarque sous le capot de ce 4x4 en 1983 avec le 500 GE. Il sera suivi du G 500 en 1998 et du G 55 AMG en 1999. Le bloc le plus impressionnant arrive en 2012 sur le G 65 AMG. Il s'agit d'un douze cylindres en V, qui ne développe pas moins de 612 chevaux et 1 000 Nm de couple! Au sein de la gamme, on trouve aussi quelques modèles spéciaux sans équivalents sur le marché: l'étonnant Maybach G 650 Landaulet (2017), le G 500 4x4² (2015) et sa garde au sol démesurée, ainsi que le G 63 AMG 6x6 (2013) avec ses six roues, qui est plus proche d'un camion que d'un véhicule de loisirs.
Source : lefigaro.fr / Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...
RoCars

mardi 19 février 2019

CLUB5A - PHOTO INSOLITE - L'ART DE FAIRE UN TONNEAU !!

La série de photos insolites auto et moto risque de vous étonner ou vous faire rire voir vous surprendre !! 
Cette nouvelle rubrique regroupe des images drôles et insolites du web. Vous pouvez les revoir en cliquant dans l’onglet divertissement dans le menu de droite de ce blog « Rubriques-Club des 5A »…...

CLUB5A - IMAGE D'ARCHIVE AUTO - CITROËN PETITE ROSALIE EN 1933.....

Citroën Rosalie IV 1933 En 1933, une simple 8cv Citroën de série (4 cylindres 1400cc), recarrossée, parcourt 300 000km à 93km/h de moyenne, en 134 jours, sur le circuit de Montlhéry pour le compte des huiles Yacco, battant ainsi 106 records mondiaux et 181 records internationaux. Un véritable exploit trop peu connu.
 
 C'est André Citroën lui-même qui stoppe la voiture le 27 juillet 1933, alors qu'elle est encore en parfait état de marche. Celle que l'on surnomme la "Petite Rosalie" sera ensuite exposée dans de nombreuses agences Citroën dans toute la France avant d'être démontée et autopsiée. Quelques répliques circulent encore aujourd'hui. La vidéo contient également quelques images de la 2cv Barbot (1953)
Source : tonio2350

CLUB5A - REPORTAGE AUTO - Une parade de Citroën 2 CV pour la bonne cause !!

«Le Figaro» a embarqué à bord de l'une des trente 2 CV qui ont paradé dans Paris à l'occasion du trentième anniversaire de l'association Pièces Jaunes. L'association Pièces jaunes, qui collecte des fonds pour améliorer la vie des enfants hospitalisés, fête ses trente ans. Souhaitant marquer le coup, elle s'est tournée vers l'association «4 roues sous 1 parapluie», son partenaire depuis déjà 5 ans, afin d'organiser une parade de Citroën 2 CV dans la capitale. Cette organisation, qui propose des prestations autour de la mythique voiture française, a mis trente 2 CV de sa flotte à disposition des Pièces Jaunes. 

Ces véhicules disposent d'une autorisation spéciale pour sillonner les rues de Paris, où les voitures anciennes sont prohibées à moins de posséder une carte grise collection. L'association possède certes une 2 CV électrique, mais cette automobile populaire qui appartient au patrimoine français s'apprécie vraiment avec le bicylindre à plat refroidi par air. La parade partait de l'hôpital Necker, et a pris fin à la fondation HP-HF. A notre arrivée au point de départ, l'escadron de 2 CV est déjà aligné dans la cour du bâtiment. Comme à la parade.

 Un spectacle qui ne manque pas de sel. Les gens s'arrêtent le sourire aux lèvres pour admirer ces voitures qui ont fait partie de leur histoire. Les plus jeunes ne sont pas les derniers à marquer un temps d'arrêt , attirés par ces lignes d'un temps révolu et la diversité des couleurs. La majorité des 2 CV sont en bon état, mais dans leur jus, ce qui ne fait qu'augmenter leur charme. 

L'heure du départ approche. Nous prenons place dans une 2 CV 6 Club rouge des années 1980. On constate immédiatement que l'habitabilité n'est pas le point fort de la «Deuche» et que les grands gabarits ne devront pas avoir peur de jouer des coudes s'ils souhaitent embarquer à bord. Le toit est constitué d'une bâche qui s'étend du pare-brise jusqu'au haut du coffre. Lorsqu'elle est repliée, on se croirait presque dans un cabriolet. Sur notre chemin, les badauds affichent de grands sourires et brandissent leurs smartphones pour immortaliser la scène. L'avantage de la 2 CV, c'est qu'elle attire autant l'attention qu'une supersportive italienne, tout en suscitant une grande sympathie de la part de tous. 


À condition de faire l'impasse sur les grincements et autres bruits suspects que la populaire française émet en abondance, rouler en 2 CV dans la circulation urbaine actuelle n'a rien d'un calvaire. C'est même plutôt le contraire. Certes, les 29 chevaux qui s'expriment dans la sonorité typique du bicylindre à plat ont de quoi faire sourire aujourd'hui. Mais ce serait oublier que l'engin ne pèse que 495 kg! Le couple du petit bloc de 602 cm3 est suffisant, et autorise à démarrer en seconde sans la moindre difficulté. Notre chauffeur nous explique même que sur les deux premiers rapports, le bicylindre à plus de ressources que ce que l'on pourrait imaginer. 

Démonstration immédiate. Le feu passe au vert, et la brave 2 CV s'arrache du sol avec une vigueur qu'on ne lui connaissait pas. Passage de la seconde vitesse. L'engin continue à augmenter son allure dans un vacarme assourdissant. Troisième rapport enclenché: la 2 CV paraît s'essouffler. Ses performances limitées n'encouragent pas à s'engager sur des voies rapides. Il fallait s'armer de patience lorsque l'on partait en vacances. Mais en ville, elle se montre idéale. Les bonnes surprises ne s'arrêtent pas là: le confort des sièges et des suspensions se révèle royal, et fait totalement oublier l'état pitoyable de la chaussée parisienne. On a l'impression d'évoluer sur des coussins d'air. 

 Enfin, la tendance de la 2 CV à pencher de manière importante dans les virages abordés avec un brin d'optimisme, provoque immédiatement l'euphorie parmi les passagers. C'est l'une de ses principales caractéristiques. Symbole de l'audace de Citroën, la 2 CV fait partie de notre roman national. On comprend pourquoi un modèle en bon état se négocie souvent plus de 10 000 euros sur le marché de l'occasion. 

Malheureusement, en cette journée particulièrement froide, certains véhicules commencent à avoir quelques soucis électriques. Sur ce genre de modèles, on fait souvent face à de petits problèmes, mais rien de très grave. Si les Pièces Jaunes cherchaient à attirer l'attention du public avec cet événement, on peut dire que la mission est accomplie. De plus, ce rassemblement de 2 CV a certainement fait des heureux dans les hôpitaux visités.
Source : lefigaro.fr / Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info..
christophe bouché