lundi 15 avril 2019

CLUB5A - REPORTAGE ET REVUE DE PRESSE - Des souvenirs de Johnny Hallyday, pilote de course, aux enchères

Les objets relatifs à la passion de l’idole des jeunes pour la course automobile, dispersés au château de Lasserre le 21 avril, proviennent de la collection personnelle d’Henri Chemin, un ancien directeur de la communication de Ford en France et d’un pilote professionnel. En 1967, Johnny Hallyday dispute plusieurs courses au volant d’une Ford Mustang, dont le rallye de Monte-Carlo. 

Plusieurs souvenirs, dont un duplicata de sa licence de pilote, une plaque de rallye et des photos de la star en course, seront mis aux enchères le 21 avril au château de Lasserre, à Montastruc-la-Conseillère, en Haute-Garonne. Les objets proviennent de la collection personnelle d’Henri Chemin, «directeur de la communication de Ford France, lui-même pilote professionnel et ex-époux à la ville de l’actrice Claude Gensac (1927-2016), la gracieuse et distinguée «Biche» de Louis de Funès à l’écran», a précisé le commissaire-priseur, Me Stanislas Machoïr. 

En 1967, le chanteur, passionné d’automobile, va disputer le rallye de Monte-Carlo au volant de la Mustang 105, ainsi que deux courses de côte et une course sur le circuit de Linas-Monthléry. La fameuse plaque 105 fut volée par des fans à l’arrivée du rallye de Monte-Carlo. Mais l’Automobile club de cette ville en fit réaliser deux en 1980, dont l’une, signée par les deux pilotes, sera proposée aux enchères. 

Une maquette originale de la Mustang, qui ne fut jamais commercialisée mais seulement donnée à quelques concessionnaires aux USA pour leurs clients, figure au catalogue, estimée entre 1500 et 2000 euros. Le duplicata de la licence de conducteur, au nom de Jean-Philippe Smet, avait été établi par Henri Chemin, Johnny Hallyday ayant égaré l’original. Présenté comme une «pièce unique», le document est estimé entre 3000 et 4000 euros. Henri Chemin a aussi collectionné des articles que la presse internationale a consacrés à la carrière de pilote du chanteur, alors âgé de 24 ans. Le press book fait partie du catalogue et affiche une estimation de 4000 à 5000 euros. Bien que fou de grosses cylindrées, Johnny avait aussi dans le garage de sa propriété de Marnes-la-Coquette, une Smart, acquise en mai 2000. Prix estimé: 6000 à 10000 euros. 

Des lettres et copies du contrat comme pilote du chanteur avec la marque automobile, le programme du récital qu’il donnera à l’Olympia en avril 1967, et de très nombreuses photos seront également mis aux enchères. En guise de prémices à la vente aux enchères du 21 avril, Le Figaro présente un extrait du Gendarme se marie où l’on voit Claude Gensac au volant d’une Mustang et les actualités de 1967 qui relatent le Rallye de Monte-Carlo avec la présence de Johnny.
Source : lefigaro.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info...