dimanche 9 octobre 2016

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - COMMENT LES FAIRE SORTIR....INTERVIEW DE L.V.A A RÉGIS ARNAUD PRÉSIDENT DU CLUB DES 5A...

Comment les faire sortir ? 
Je suis passionné de voitures d'avant guerre et pourtant, né en 1966, elles n’ont pas bercé ma jeunesse. |e ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait que ces véhicules ont du mal à s'insérer dans la circulation actuelle. 

Je roule assez régulièrement, depuis 30 ans, avec une Peugeot 301 de 1932 et je ne rencontre pas de difficultés particulières, pas plus que d’autres collectionneurs de notre association. Ceci étant, membre d'un club depuis plus de 30 ans, j'ai assisté progressivement à ces dés engouement pour ces fameuses caisses carrées, les voitures populaires des années 1920 à 1935. 
Mais il ne faut pas rester les bras croisés et attendre peu à peu leur disparition au fond des garages ou des musées !

 Elles ne demandent qu’à rouler et ne pas être des objets de spéculation. Ie me suis vu confier depuis maintenant 11 ans l’organisation du rallye « Le Tour de l’Aude en pays Cathares », réservé aux voitures construites de 1915 à 1945, et je peux vous affirmer qu'il reste encore de véritables passionnés, jeunes ou un peu moins pour ces voitures. 

Depuis peu président de ce club, poussé par un couple de ma génération aussi passionné si ce n’est plus qui roule avec une Citroën B2 torpédo de 1921, nous avons souhaité aller plus loin en proposant une sortie réservée uniquement à ces voitures populaires de l9l8 à 1939. Pour la deuxième année consécutive, cette sortie Caisses carrées a regroupé une vingtaine de véhicules. 
Je peux vous affirmer qu'il règne dans ce genre de rassemblement une véritable ambiance de passionnés et d'amoureux de vieilles mécaniques, d’autant plus qu'elles attirent la sympathie de la population. 

Quelle tristesse, quand je lis le compte rendu dans votre édition du 26 mai du Rallye des Poilus, et que je vois qu'Henri Chourré annonce que ce sera surement le dernier. Je ne veux pas y croire ! M. Barrault a raison, le point de départ de nos dubs les plus anciens est la voiture et la moto d'avant guerre, il ne faut pas les oublier et leur conserver une place de choix. Bien sur, la construction automobile ne s'est pas arrêté en 1945 et il faut aussi proposer des manifestations pour ces autos qui méritent notre attention et attirent des jeunes pour assurer la relève dans nos associations. Il faut y penser ! 

Je terminerai en disant que tout passionné doit trouver sa place au sein du club à travers les différentes sections proposées : avant-guerre auto et moto, années 1950-1970 et youngtimers, pour ne laisser personne au bord de la route. 
Source : Régis Arnaud président du Club des 5A-LVA rubrique courrier Bruno LEROUX..