mardi 27 mars 2018

CLUB5A - REPORTAGE AUTO ET REVUE DE PRESSE - Vacances vintages : la nationale 7 en DS cabriolet

L'été dernier, deux de nos reporters ont parcouru, à bord d'une DS cabriolet, la dernière portion de la mythique nationale 7, ancienne route du soleil. Voici, pour sortir enfin de cet hiver qui n'en finit pas, leur reportage, plein de lumière, de couleurs et de joie vivre. 
De la Porte d'Italie à l'Italie, du gris de Paris au soleil du Midi, la nationale 7 était une épopée. Déclassée en départementale au cours des années 2000, la «route des vacances» a laissé dans son sillage des souvenirs de Gauloises au kilomètre, de sandwichs aux rillettes, de nuées de moustiques et de clichés émerveillés lorsque la mer jaillissait à l'orée du pare-brise. Refaire en partie ce chemin dans une voiture d'époque revient à remonter le temps. 

A plonger en DS 21 dans une mémoire française. Passé Montélimar, on sentait monter le mistral. Déposés sur le siège arrière en pleine nuit, les gamins s'étaient éveillés au Plessis-Chenet, au milieu des champs. Déjà la campagne! On avait esquivé le détour chez une tante de l'Yonne puis survécu à la traversée de Lyon. Soudain, avant l'arc de triomphe d'Orange, surgissait le redouté bouchon de Piolenc! Dans un hangar en bord de route, le village a rassemblé des vestiges de la nationale: une 204 Peugeot et son paquet de Gitanes sur le tableau de bord, un Thermos, un transistor, une caravane Escargot de 1952, un jeu de Mille Bornes, des chaises longues… Le bric-à-brac du vacancier des Trente Glorieuses. «C'était toute une organisation, se souvient Christian Braud, l'un des membres de l'association qui gère le musée Mémoire de la nationale 7. 

Avant le départ, il fallait faire réviser la voiture et penser aux bagages. Certains avaient établi des escales familières: le routier du déjeuner, les stations pour le “plein”… A Montélimar, on achèterait du nougat, des balais à Lapalud ou des paniers à Piolenc. L'autoroute a sacrifié le petit commerce d'étape. Aujourd'hui, on connaît son temps de trajet. Les vacances ne commencent plus au départ mais à l'arrivée.» Snobés par les automobilistes, des pans entiers de nationale 7 restent figés dans l'âge d'or des congés payés. Le voyage déroule ainsi une part négligée du patrimoine: Mallemort a son Relais de Douneau, savoureuse station-service décatie entre Avignon et Aix. Brignoles abrite un mur élimé orné d'une pub pour le vermouth Noilly Prat. 

Partout, la RN7 égrène des garages décrépis qui fleurent l'huile de vidange. Discrètement, elle écrit aussi un paragraphe de l'histoire vinicole. A Bédarrides, elle longe la frontière qui sépare côtes-du-rhône et châteauneuf-du-pape. Daniel Stehelin cultive sa vigne dans la propriété de Mont-Thabor, ex-repaire d'alchimistes et relais de diligence.
Source : Par    - lefigaro.fr - Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info - France3