vendredi 25 août 2017

CLUB5A - REVUE DE PRESSE ET VOITURE DE LÉGENDE - LA DYANE QUI NE PUT CHASSER LA 2CV !!

Le Garage du cœur, rubrique auto rétro de « M », exhume le souvenir de celle qui aurait dû succéder à la 2CV, mais n’y parvint jamais. 
Les petites voitures de génie ont, plus souvent qu’à leur tour, enterré les modèles destinés à les remplacer. 
L’Austin Metro n’a jamais pu venir à bout de la Mini et, chez Renault, la 4L a fait bien peu de cas de la R6. La règle vaut également pour la 2CV, qui survécut sept années à la Dyane que Citroën avait introduite en 1967, il y a tout juste cinquante ans, pour la pousser vers la retraite. Au milieu des années 1960, la marque au double chevron commence à s’inquiéter du déséquilibre qui menace sa gamme. 

La DS commence à prendre des rides mais tient son rang, alors que la 2CV, apparue en 1949, voit son succès s’éroder. Or les classes moyennes aspirent à des voitures plus modernes et plus confortables. Alors que Renault fait un tabac avec la 4L, Citroën doit constater que le pari tenté avec la baroque Ami 6 (1961) n’est, commercialement parlant, pas tout à fait concluant. 

Quai de Javel, on considère donc qu’il faut donner une vraie héritière à la Deudeuche. 
Le cahier des charges brosse le portrait d’un modèle qui s’inscrirait dans le prolongement de cette dernière mais offrirait une montée en gamme et une vision plus évoluée de l’automobile. 
Une 2CV en mieux mais qu’il faudra produire dans la même usine et sur la même base technique. La Dyane ne pourra jamais se défaire de cette ambiguïté. Les premiers dessins sont confiés à l’ex-bureau de style de Panhard – marque fraîchement rachetée et sacrifiée sur-le-champ par Citroën –, dirigé par Louis Bionier (1898-1973). 

L’homme qui avait dessiné les Dynamic d’avant-guerre mais aussi la jolie 24 CT, ultime création du constructeur de la porte d’Ivry, livre une copie qui tente de mettre la 2 CV au goût du jour. Les formes arrondies sont devenues anguleuses et la calandre s’est élargie, encadrée par des phares enchâssés dans une structure chromée rectangulaire qui se veut plus chic. Bonne idée : le coffre s’ouvre d’un seul tenant, comme un hayon. L’ébauche sera retouchée par les designers de Citroën sans pour autant gagner en charme. L’appellation choisie pour le nouveau modèle rendra hommage de manière subliminale à ses origines Panhard. 
Dyane puise dans le patrimoine des noms déposés par la doyenne des marques françaises, célèbre pour ses Dyna. Moins folklorique que son aînée Lors de sa présentation en août 1967, la nouvelle Citroën ne déchaîne pas l’enthousiasme. Son deux-cylindres à plat de 405 cm3 pour 21 ch ne lui permet pas de dammer le pion à la 2CV et même si ses sièges sont un peu plus confortables et sa capote plus facile à manier, on peine à discerner ce qu’apporte de vraiment neuf le nouveau modèle. Sa présentation laisse à désirer, sa faible surface vitrée engendre une sensation de confinement et son instrumentation de bord bizarroïde ne convainc guère. 

Il faudra attendre 1970 pour que le constructeur daigne installer une troisième vitre latérale et que la Dyane 6 dispose d’un moteur dont la cylindrée passée à 602 cm3 développe 35 ch. Ce n’est qu’en 1980 que Citroën lui octroiera des freins à disques à l’avant. Un peu pingre sur les bords, la Dyane fait cependant preuve d’un comportement routier moins folklorique que la 2CV, grâce à ses suspensions moins souples. Outre qu’elle n’est pas très avenante, la Dyane doit faire face à un autre problème. La « vieille » 2CV s’est brusquement mise à rajeunir. Dans les années 1970, elle ne séduit plus seulement les ruraux et les acheteurs sans le sou : ce sont les jeunes qui, désormais plébiscitent ce modèle de plus en plus apprécié pour son côté décalé. Les séries limitées se succèdent pour contribuer à prolonger la légende d’une voiture qui peut se prévaloir d’un charisme et d’un sens de l’humour qui font cruellement défaut à son héritière qui devait incarner la modernité.
 Source : Par JEAN-MICHEL NORMAND lemonde.fr/Merci DAVID SARDA pour le suivi de l'info.../80spowerleforum