jeudi 23 février 2017

CLUB5A - DIVERTISSEMENT - LES PIN-UP AUTO-MOTO

L’HISTOIRE DE LA PIN-UP : ENTRE FÉMINITÉ ET LIBÉRATION DES MŒURS 
Fille sensuelle, à l'allure sexy, généralement avec des formes avantageuses, icône de la femme parfaite des années 1950. [orthographe simplifiée : pinup] Exemple : La pin-up entra sur scène avec son corset et son short qui mettaient en valeur ses courbes. La Pin-Up, symbole de féminité Pour beaucoup d’entre nous, la Pin-Up représente le symbole de la femme sensuelle, sûre d’elle et surtout aux courbes voluptueuses. Cette image a su traverser les années tout en se modernisant peu à peu. Pourtant, peu d’entre nous connaissent véritablement l’histoire de ce symbole de la sexualité des années 40. Lemon Curve vous propose donc une petite remontée dans le temps pour découvrir l’incroyable histoire de la Pin-Up ! La première Pin-Up à voir le jour fut Gibson Girl en 1897. 

Elle fut imaginée par Charles Dana Gibson pour le magazine « Life ». A cette époque, la Pin-Up représentait la femme Américaine par excellence : une femme moderne, active, libérée et sophistiquée. Cependant, c’est au cours du XXème siècle que la Pin-Up connait son apogée, notamment au cours de la Première Guerre Mondiale et du développement des calendriers sulfureux de « Brown and Bigelow ». Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les pilotes aériens ornent leurs avions de Pin-Up, devenus des incontournables de cette guerre. Gil Elvgren est l’un des noms important à connaitre lorsque l’on évoque les Pin-Up. En effet, cet artiste avait un talent certain pour créer des portraits « Pin-Up » en peinture d’après de réels clichés pris juste avant. Au cours des années 70, les Pin-Up photographiées prennent le pas sur les Pin-Up peintes et un caractère plus humain et une certaine starification sont mis à l’honneur. 

 Signification de la « Pin-Up » et caractéristiques
 Littéralement, le terme Pin-Up désigne une punaise enfoncée. Cette drôle d’expression a pour origine les GI’s Américain qui accrochaient à l’aide d’une punaise, les photos des femmes les plus séduisantes à leur gout sur les murs de leurs casernes. Il s’agit donc de façon plus simple, d’une femme que les GI’s accrochaient au mur.Chaque visuel de Pin-Up se compose de la même manière. 
Ainsi, une généralisation de la Pin-Up a été mise en place, même si pour chaque photo des petites variations existaient tout de même en raison des différences physiques de chacune d’entre elles. 

Ainsi, le corps, les vêtements ainsi que la pose prise variaient à chaque fois. La tenue vestimentaire reflète principalement le côté érotique de cette femme. 
Ainsi, chaque détail est pensé minutieusement pour créer le désir de l’homme : une petite échancrure, une tenue courte…. Comme dans la vie réelle, le vêtement est donc pensé pour mettre en valeur la Pin-Up et dévoiler ses plus beaux atouts. Il permet également de situer la Pin-Up dans la vie active : chanteuse, comédienne, danseuse ou femme au foyer, chacune est le représentée par une Pin-Up. 
La pose de celle-ci a également une importance capitale pour mettre en valeur les courbes féminines et suggérer d’autant plus. Ainsi, les proportions dépassent parfois les limites du réaliste pour jouer d’autant plus sur l’érotisme, et les Pin-Up sont bien souvent penchées en avant pour suggérer toujours plus. 

Le visage enfin, est pensé pour dédramatiser le caractère sexuel du visuel. Ainsi, chaque Pin-Up arbore un sourire innocent ou joueur pour se différencier des femmes de petites mœurs. Bien entendu, chaque Pin-Up répond aux critères de beauté de l’époque : les cheveux sont ondulés, le vêtement cintré, et les formes généreuses. 
Finalement, les Pin-Up reprennent les codes de beauté des stars de cinéma de l’époque. Très souvent, ces attraits sont exagérés avec des seins en obus, une taille de guêpe et des jambes interminables où les bas sont toujours apparents. Enfin, chaque Pin-Up détient un prénom purement virtuel pour renforcer le côté anonyme du cliché et faire perdurer le fantasme autour de celle-ci. 
 A cette époque, la Pin-Up est donc vu comme une « femme-objet » et un véritable sex symbol, représentant purement les désirs sexuels de l’homme qui l’affiche. Le caractère érotique de la Pin-Up est indiscutable et créait justement tout l’intérêt de celle-ci. 

Elle est pensée pour plaire aux hommes, créer le désir et les faire fantasmer. Ainsi, la Pin-Up répond aux mœurs sexuelles de l’époque en proposant une image de la femme parfaite et idéale, sulfureuse et naturelle à la fois, avec une image universelle (pas de classe sociale ou de métier en particulier). Elle représente à la fois la fille accessible de par son image et également inaccessible de par son physique. 
 La Pin-Up est avant tout la représentation de l’évolution des mœurs sexuelles des Américains et la liberté sexuelle peu à peu acquise. 

Pour l’époque, elle représente donc la nature érotique de la femme mais tout en étant « digne » d’être montrée : il s’agit d’une sexualité autorisée. En plus de séduire les hommes, la Pin-Up s’impose petit à petit dans les magazines féminins pour transmettre aux femmes un idéal de beauté à suivre. Enfin, la Pin-Up représente à l’époque un outil de communication incontournable pour les marques, qui se rendent finalement compte peu à peu que le sexe peut faire vendre. 

Ainsi, les représentations de la Pin-Up sont de plus en plus communes au sein des publicités.A noter que la Pin-Up a également été extrêmement utilisée pour des messages beaucoup plus féministes et politiques. Ainsi, de nombreux modèles de revendications ont pour image ce standard de beauté. 
 Source : lemoncurve.com/ Vidéo : BlingMaster. Inc.
Enregistrer un commentaire