vendredi 27 janvier 2017

CLUB5A - REPORTAGE SOLEX - LA RANDONNEES ARDENNAISE 2016


Première randonnée avec les copains de Solex dans Charleville-Mézières et ses alentours  
Témoignage : C'est en 1990, à l'âge de 12 ans, que j'ai reçu mon premier solex. Un 3300. C'était un cadeau (empoisonné…) de mon oncle qui l'avait trouvé dans une décharge. Il était en panne, tout était bouché. J'ai mis quelques mois pour le réparer. Il m'a permis de découvrir la mécanique… Simple et efficace comme formation. Puis j'en ai récupéré un second, puis un troisième, etc… 

Chez moi, mes copains venaient tous les week-ends et c'était séance de mascagnage… Sans ebay, leboncoin et les forums spécialisés, les pièces étaient bon marché mais difficiles à dénicher dans les bourses. 
Tout le contraire d'aujourd'hui… Je crois bien que le solex m'a apporté plus que du divertissement. Ça a été un réel éveil technique. 

Il m'a permis de rencontrer des gens très intéressants. Et ça m'a donné l'ambition de gagner chaque mois non pas des euros mais des solex ! 
 Puis est venu le temps de la compétition : solex, cyclo, moto… Puis faute de temps et de budget, retour à mes premières amours à galet. 
J'ai tout dépoussiéré et, avec les moyens modernes, j'ai trouvé d'autres gagas sur la toile. Et me voilà bien parti pour faire du solex jusqu'à 90 ans . 
Pour moi, le solex est une machine à remonter le temps.
Source : foudegalet08/ texte Nicolas G/lesgagas.free.fr/

Aucun commentaire: