jeudi 10 novembre 2016

CLUB5A - IMAGE D'ARCHIVE - CITROËN ET RENAULT AU SALON DE L'AUTO EN 1970

Produite à plus de deux millions d’exemplaires, la GS arrive sur un créneau délaissé par Citroën depuis le milieu des années 1950. Ce nouveau modèle, qui doit permettre au troisième constructeur français de remonter la pente, doit contrer la concurrence, en balançant cartes sur table avec son moteur à plat et sa version Birotor. La récompense ne se fera pas attendre puisqu’elle sera élue voiture de l’année 1971. Depuis le milieu des années 1950, il reste une place vacante entre la petite 2 CV et la luxueuse DS. Pour réduire ce manque, Citroën conçoit l’Ami 6. Mais le principal soucis du constructeur à l’époque est de pallier aux problèmes de jeunesse de la DS qui débute sa carrière.

Source : ART VISION