mercredi 21 septembre 2016

CLUB5A - SPORT AUTO - HISTOIRE DU SPORT AUTOMOBILE - 1932 L’ÉCURIE ALTA UN SEULE ENGAGEMENT AU MANS...



Alta un seul engagement au Mans

Geoffrey Taylor est né en 1903. Il construit des culasses en aluminium destinées aux Austin-Seven. Fin 1927, il commence la fabrication de sa propre voiture.

Blog de club5a : Association Audoise des Amateurs d'Automobiles Anciennes, HISTOIRE DU SPORT AUTOMOBILE - 1932 L’ÉCURIE ALTA UN SEULE ENGAGEMENT AU MANS...
Le but de Geoffrey Taylor est de concevoir une voiture aussi basse que possible afin d'en accroite la maniabilité.
Le moteur est un 4 cylindres de 1100 cm3 dérivé de celui de la Riley Nine, il est coiffé d'une culasse à 2 ACT coulée en aliage léger. La voiture sera déclinée par la suite en 1500 et 2000 cm3 à compresseur.
Geoffrey Taylor participe à quelques manifestations avec son prototype PK 4053 dés 1930.
1931, il crée  Alta Car and Engineering Co. Ltd.
La 4ème voiture produite, (châssis 14) est vendue à John-Ludovic Ford. La voiture est spécialement préparée pour un engagement aux 24 heures du Mans de 1932.
John-Ludovic Ford et son coéquipier Maurice Baumer participent à l'International Tourist Trophy 1932 mais se retirent au cinquème tour.
Le même équipage s'engage aux 24 heures du Mans 1932. Malheureusement les mécaniciens mettent de l'huile à la place de la graisse lors du montage de l'embrayage. L'ALTA no 30 abandonne après seulement 6 tours.
24 heures du Mans 1932 Alta no 30
1935 marque la sortie d'une monoplace 1500 cm3. Peter Whitehead, grace à une belle troisième place dans le Limerick Grand Prix offre à Alta ses premiers lauriers.
1937 Geoge Abecassis engage une Alta 61IS et concoure avec succès contre les E.R.A..
De 1931 à 1939, 29 voitures seront produites. La version 2 litres est redoutable mais la guerre arrive.
En 1948 Alta construit une nouvelle voiture de formule 1 ressemblant un peu à une Mercedes mais avec une suspension à caoutchouc. Elle fût proposée à la clientèle mais un seul exemplaire fût construit.


Geoffrey Taylor s'orienta alors vers la fabrication de moteur qu'il proposait aux constructeurs indépendants et qui équipèrent en particulier les HWM F2 ainsi que les dernières Connaught.

Source : les24heures.fr
Enregistrer un commentaire