mardi 28 juin 2016

CLUB5A - MOTO DE LÉGENDE - LA RICKMAN ENFIELD INTERCEPTOR...


L'américain Floyd Clymer avait porté son dévolu sur la marque Indian dès son plus jeune age . Celui ci rêvait de ressusciter la marque depuis sa fermeture en 1953. Depuis qu'il en était propriétaire, il était bien décidé à produire de nouveaux modèles. Mais ce n'est pas les Royal Enfield Indian qui nous intéressent aujourd'hui, se sera l'occasion d'un autre reportage .

Floyd Clymer fait le tour des popotes en Europe en 1967, pour y rechercher de nouveaux composants afin de créer une nouvelle gamme Indian. Son périple le mène chez Léopoldo Tartarini. Le fils de l'Oncle Sam se met en relation avec P. Mitchell ( exportateur Royal Enfield et Velocette ) pour la fourniture de moteurs d'Interceptor Series 2. Les machines doivent être assemblées chez Tartarini et vendues sous appellation de Clymer Indian Enfield. Un contrat sera bien signé , mais Clymer décède en janvier 1970 à l'age de 74 ans. 

Cette même année Enfield cesse toute production. Les moteurs commandés resteront chez Mitchell. Une dizaine de machines avaient été construites chez Tartarini avant le décès de Clymer. Mitchell entre en relation avec les frères Rickman afin de concevoir des prototypes destinés au marché américain .Il faut bien écouler les moteurs. Les meilleures pièces mécaniques seront retenues pour la construction du racer. Le freinage provient de chez Lockheed avec l'adoption de deux disques ( av 10" et ar 9"). Les jantes Borrani sont montées sur des moyeux en magnésium anodisé . La fourche est bien évidement une Rickman télescopique. 

Celle ci est complétée par deux demi guidon en col de cygne. Le compteur et le compte tours sont des Smith magnetic . Il faut noter que les repose pieds sont soudés sur les tubes d'échappement. La conception du cadre nickelé est simplifiée car l'huile est contenue dans le bloc moteur . Les tubes avant sont écartés pour faciliter le passage des carters moteur . Un ensemble assise de selle et réservoir en polyester complète la partie cycle. 

Le réservoir est maintenu par une sangle en cuir. Un total de 130 machines seront fabriquées entre 1970 et 72. Le premier modèle porte le n° RE 1001 et le dernier RE1130. Il faut ajouter à ce chiffre les 7 Prototypes . Aucune source sérieuse apporte le fait que les moteurs aient été préparés. Les numéro de série des moteurs étaient complétés par un X ( ex 1B2203 X) Le prix de vente était de £750 . Les modèles exportés aux USA et au Canada étaient proposés à 1695 $ avec en option un moteur de rechange pour 550 $. Malheureusement le succès commercial n'est pas au rendez vous . Lorsque Elite Motors se chargera de la distribution en réduisant le prix à £550 , les ventes se mettent à décoller.

 Source texte : motos-anglaises.com / vidéo : classicbikepictures Source : classicbikepictures / Royal Enfield Interceptor Pictures
Enregistrer un commentaire