mercredi 15 juin 2016

CLUB5A - IMAGE D'ARCHIVE - LES ALPINES RENAULT DE AMÉDÉE GORDINI 1967...

En 1957 Gordini est contraint d'abandonner définitivement la compétition individuelle suite à d'importants problèmes de financement. 
Renault demande alors à Gordini de s'occuper de son département compétition et de préparer sa toute nouvelle Renault Dauphine en faisant passer son moteur de 30 à 38 ch avec deux carburateurs double corps pour 170 km/h en vitesse de pointe et 18 secondes au 400 mètres départ arrêté. Les Renault Dauphine Gordini remportent le Rallye automobile Monte-Carlo et le Tour de Corse de 1958.

 

En 1969 Renault rachète la marque Gordini dont le nom est conservé jusqu'en 1981. Le 1er janvier 1976, René Vuaillat devient directeur de Gordini 12. En 1977 le nom de Gordini est associé à la Renault 17 Gordini de 125 ch. 

À noter qu'au Royaume-Uni la Renault 5 Alpine s'appelle R5 Gordini. C'est la dernière Renault Gordini avant la réapparition de la griffe 25 ans plus tard. En 1979 Amédée Gordini disparaît à l’âge de 80 ans, un an après avoir assisté au triomphe d'une Renault-Alpine au 24 Heures du Mans dont le V6 Turbo portait la griffe Renault Gordini. Il repose au cimetière de Montmartre. La place Amédée-Gordini est baptisée en son honneur dans le 15e arrondissement de Paris 
 Source : momor1128  / ina.fr
Enregistrer un commentaire