dimanche 6 mars 2016

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - LA NOUVELLE BUGATTI CHIRON EN PREMIÈRE MONDIALE AU SALON DE GENÈVE 2016....

 Bien que des images aient déjà filtré ci et là depuis plusieurs semaines, la Bugatti Chiron est aujourd'hui officielle, onze ans après l'apparition de la Veyron. C'est évidemment à Genève que la toute nouvelle Bugatti a été très officiellement dévoilée. Pas vraiment une surprise, puisque les images circulaient déjà sur le net, et que la voiture est une version à peine édulcorée de la Vision Gran Turismo Concept exposée en septembre dernier au Salon de Francfort. 
La calandre en fer à cheval, la courbure prononcée sur les flancs, l'arrête qui court au centre de la carrosserie du nez à la poupe: tous les codes Bugatti y sont. Quand on remplace une voiture ayant développé de 1.001 ch pour la version de base à 1.200 ch pour certaines éditions limitées, on doit forcément faire mieux d'entrée de jeu. Ainsi a-t-on beaucoup travaillé à l'incroyable moteur W16 8.0 litres à quatre turbos, pour porter sa puissance standard à 1.500 ch (6.700 tours), le couple atteignant lui 1.600 Nm entre 2.000 et 6.000 tours.
2,4 millions! 
Tout cela sera envoyé aux quatre roues via une boîte double-embrayage 7 rapports, pour abattre la 0-100 en 2,3 secondes. La vitesse de pointe est limitée à 380 km/h en conditions normales mais, comme sur la Veyron, le principe de la seconde clé qui libère la bête est repris, et la limite passe alors à 420 km/h. Soit dit en passant, ceci est probablement la première voiture de série (très limitée puisque Bugatti prévoit 450 exemplaires) dont le compteur va jusqu'à 500 km/h. En plus de son fond plat, la voiture est aussi pourvue de tout un arsenal d'équipements aérodynamiques actifs: lame de bouclier avant, spoiler arrière, volets de diffuseur: tout est mobile. 
On se souvient que la Veyron coûtait entre 1 et 1,5 millions d'euros et qu'à ce prix-là, chaque voiture représentait une perte de plus de… 4,5 millions d'euros. C'est donc peut-être pour limiter de boire la tasse à nouveau que le "prix de base" de la Chiron est fixé à 2,4 millions. Et des commandes ont déjà été enregistrées. Au fait, ça veut dire quoi, Chiron? Il s'agit d'un hommage à Louis Chiron, pilote monégasque au palmarès très riche qui, avant de gagner avec Alfa Romeo, Maserati ou encore Ferrari, a été un pilote majeur dans l'histoire sportive de Bugatti dans les années '30. 
 autoscout24.fr / Laurent Zilli / Vidéo : Bugatti

Aucun commentaire: