dimanche 10 janvier 2016

CLUB5A - IMAGES D'ARCHIVES AUTOS - LA CITROËN 5CV ROSALIE CHENILLE ET LA LICORNE TRACTION ....

La Citroën Rosalie désigne un ensemble de modèles automobiles construits par Citroën de 1932 à 1938. 

Au départ Rosalie faisait référence à un modèle « de course » de 8 CV « Spécial Yacco » qui a établi en 1933 une série de records de grande endurance sur l'anneau de Monthléry avec C. Marchand, L. Marchand, R. Fortin, Le Roy et De Presalé, sur 50 000 kilomètres et 100 000 kilomètres, entre les mois de mars et avril.
 Le modèle fut commercialisé sous différentes dénominations et puissances : 8 CV, 10 CV (des 4 cylindres), et 15 CV (une 6 cylindres) 7 et 11 Mi (à moteur culbuté) dérivés des 7 et 11 CV à traction avant. 

LA LICORNE... D'un strict point de vue technique, la maison La Licorne au début des années trente s'adonne à des solutions éprouvées, sinon grandement dépassées, à l'instar des mécaniques aux soupapes latérales et du dispositif de suspensions avant et arrière à essieu rigide comprenant des ressorts longitudinaux à lames. Il s'agit de machines certes de taille modeste, mais bien construites, d'une certaine élégance, bénéficiant d'une réputation flatteuse et de ce fait d'une clientèle fidèle. En 1930, la marque devient simplement La Licorne, après une réorganisation qui fait appel au concours des agents et concessionnaires. La firme est devenue la première marque française en véhicules commerciaux et industriels grâce à son efficace et important réseau d'agents régionaux mis en place. 

La 5 CV devient une 5/7 CV, mais seule la dénomination change, la voiture ne subissant aucune modification. On enregistre la première conduite intérieure disponible en quatre portez et un nouveau cabriolet avec spider appelé Week-End. Les bons résultats commerciaux sont soutenus par de bons résultats en course. Au Monte-Carlo 1930, une La Licorne, en version torpédo à deux portes et avec trois personnes a à bord, remporte le rallye à la surprise générale. En effet, face aux 142 concurrents apparemment mieux armés, on ne donnait pas cher de ses chances de victoire, la voiture rendant plusieurs dizaines de chevaux à ses adversaires. Pourtant, Hector Petit, Parti de Jassy en Roumanie, parcourt les 3.500 km en respectant la moyenne imposée de 40 km/h, ne récoltant au passage que 320,65 points de pénalisation. La voiture avait déjà relier la Roumanie avant le départ, ce qui fait un total de 7.000 km parcouru par la voiture. 
Cette performance sportive exceptionnelle lui vaut de rafler également la Coupe du Journal, la Coupe de Régularité, la Coupe de l'Illustration, et quelques autres. Ajoutons également la seconde place en catégorie de Vallon, un concessionnaire, au Bol d'Or à St Germain, en juin 1930, 6e au général avec une La Licorne Spéciale. L'année suivante, il remportera l'épreuve en catégorie, terminant 2e au général Ces victoires entretiennent la réputation de la marque, mais la concurrence des grandes marques devient plus redoutable. 

Cette publicité arrive à point et permet pour la marque d'affirmer la qualité du châssis 5 CV dans une période délicate puisque la France subit le contrecoup du crash de Wall Street du mois d'octobre 1929. C'est ce qui va permettre à La Licorne de passer sans trop de dommages la difficile crise de 1931/1932, alors que de nombreux constructeurs voient leur chiffre de ventes diminué, voire s'interrompre, certains devant cesser toutes activités. D'un autre côté, la 10 HP et les petits utilitaires participent à ce sauvetage en ce début des années trente .....

Source : CITROEN HISTORY - Photos and Films / mini.43.free.fr/