dimanche 29 novembre 2015

CLUB5A - RESTAURATION ET TECHNIQUE MOTO - IMAGES D'ARCHIVES DU CLUB 5A - RESTAURATION PAR RÉGIS ARNAUD DU'UNE MOTOBECANE DE 1953 !!

Très belle restauration... Régis..même si il y a longtemps, félicitations pour la restauration de cette splendide moto !


La D45A connaît un franc succès malgré une conception très avant guerre. 


Le petit 125 à soupapes latérales avoue les limites imposées par son architecture, et la partie cycle reste archaïque. Le nouvel essor du pays permet à Motobécane d'envisager une succession plus aristocratique à la très populaire D45. 

Eric Jaulmes et son équipe étudient alors un 125 culbuté, un bloc compact et propre, agrémenté de quelques subtilités innovantes qui placeront d'emblée ce moteur parmi les meilleurs de sa catégorie. 
 Assemblé dans une partie cycle dérivée de celle de la D45A, mais agrémenté d'une suspension arrière coulissante, ce moteur sera la pièce maîtresse de ce qui deviendra en 1947, la Z46C et le fondement d'une famille de machines populaires de qualité qui traversera presque deux décennies. 
1953 La 125 Z54c remplace la Z46 c et adopte la fourche "inversée" du 175, tout en tirant vers le bas de gamme (moins de chrome). 

Tous ces modèles ont été vendus indifféremment sous les marques Motobécane et Motoconfort. Dans ce dernier cas, l'appellation "Z" est à remplacer par "U". Les machines sont en tous points identiques, excepté les décalques et bouchons de réservoir(dans leurs version plastique). 
 Notons que les séries "Z" n'ont que très rarement été engagées en compétition, à part quelques participations au Bol d'Or et ont obtenu un certain succès en trial, où la grande souplesse du moteur en fit une "compé client" de choix vers la fin des années cinquante. La vraie nature des "Z" s'est exprimée, au fil du temps, par une aptitude à l'usage quotidien et une fiabilité hors du commun pour l'époque, ce qui en fit un utilitaire très recherché bien que relativement cher à l'achat. 

(Motobécane n'a jamais cédé au travers du sacrifice de la qualité pour réduire les coûts, même sur les bas de gamme, l'économie étant généralement réalisée sur l'équipement et les accessoires.)
Source photos : Régis ARNAUD / Texte :motobecane-club-de-france

Aucun commentaire: