dimanche 23 août 2015

CLUB5A - REVUE DE PRESSE - CHEZ MANUEL - MUSÉE INCLASSABLE !!

Le musée hors norme de Jean-Claude Ribeiro attire l’œil en bordure de la RN10. 
Les touristes s'y arrêtent souvent. 


Jean-Claude Ribeiro reçoit des visiteurs de Carcassonne. CHEVALIER Gérard 

Des musées, j'en ai vu. Mais des comme ça, jamais. Il a une âme. Je n'ai jamais eu autant d'émotion. Ce couple de Carcassonne a fait étape dans la région de Poitiers. En rejoignant le centre-ville à partir du parc du Futuroscope, ils ont découvert au hasard d'une signalétique approximative le musée « Chez Manuel », en bordure de la Nationale 10, et ils n'en reviennent pas Même son propriétaire,Jean-Claude Ribeiro ne se risque pas à le qualifier. « Quel type de musée? Je ne sais pas répondre. Entrez, vous vous ferez une idée... ». 
3.000 visiteurs par an...

 On le suit, et on reste ébahi, comme un gamin devant des têtards. A l'intérieur, des milliers de trouvailles plus surprenantes les unes que les autres, des vélocipèdes, gramophones, poupées, voitures à pédales, cafetières émaillées, statuettes. « Je suis un peu récupérateur... » 
On s'en serait douté au vu de l'étendue des collections. Depuis 1960, d'abord avec son père puis seul à la manœuvre, cette personnalité attachante, bien connue des Poitevins, donne inlassablement du rêve aux 3.000 visiteurs annuels. « Ce qui m'étonne toujours, c'est la réaction des femmes. Elles repartent souvent très émues et elles me le disent. Parfois même, elles m'embrassent. » 



 A l'extérieur, sur le site de plus de 2.000 m, les deux salles sont cernées par des voitures anciennes, calèches, machines à vapeur, tracteurs, pompe à essence, un hélicoptère Sikorsky, et même un avion de 1947. Un vrai butin de flibustier rempli de nostalgie. « Je ne connais pas le nombre de pièces, mais je sais à peu près ce que j'ai », explique Jean-Claude. 
Inutile de chercher une logique d'exposition. 

Ni thème, ni chronologie, ni classement. « Quand je fais une acquisition, il me faut de la place, alors je pousse et je dispose autrement. » Des approximations qui écartent peut-être le musée des circuits touristiques officiels. Dommage. « Nous n'avons pas été pris au sérieux. 
Pourtant, ce musée serait impossible à refaire, il faudrait une fortune pour acquérir tout cela. » A 68 ans, Jean-Claude Ribeiro est bien sûr « tracassé » quant au devenir de ce qu'il définit comme l'oeuvre de sa vie: « Après moi, c'est le mystère, ma fille n'aura peut-être pas la disponibilité pour la prolonger. » 
 Ouvert tous les jours, l'été de 10h30 à 12h et de 14h15 à 18h30, l'hiver sur rendez-vous, Tarifs: adultes 4€, enfants 2€, groupes 3€ par personnes. 06.05.39.01.11. 
Source : centre-presse.fr / Correspondant Gérard Chevalier/Régis ARNAUD
Enregistrer un commentaire