vendredi 20 juin 2014

CLUBES5A - REVUE DE PRESSE - PORTRAIT DE LOIC FAUJOUR .....DU GUIDON DE LA MOB.. AUX CRAYONS....


Depuis plus de 20 ans, les dessins de Loïc Faujour accompagnent la moto à travers la presse ou la Bande Dessinée. Du bon coup de guidon à l’excellent coup de crayon… arbour toujours Très jeune, Loïc limait les pédales de sa Mob’ orange ("avec selle biplace !"), dans les virages de sa Bretagne natale…  

Dès 16 ans, après la remise sur roues d’une 125 Suzuki TS bien fatiguée, ce seront les virées plus lointaines et le permis A en poche, la porte ouverte sur le monde, au guidon d’une 550 GT. 

Le désir d’évasion et déjà l’attirance de la marge. En tout cas, quarante années et bien des péripéties plus tard, l’artiste roule encore et toujours à moto, sur une 900 Yamaha Diversion, peu tape à l’œil mais d’une fidélité sans faille... Premiers pas Après des études aux Beaux Arts, au cours desquelles il découvrira la mécanique du dessin de presse, le jeune diplômé tentera sa chance en frappant aux portes des rédactions. Sans succès, alors ce sera la "montée à Paris", le carton à dessins sous le bras, pour en fin de compte être embauché… dans le bâtiment en tant que poseur de briques ! Ce n’est véritablement qu'à 28 ans, en 86, qu’il trouvera ses premières pages à noircir. Dans le journal Canicule, un brûlot lycéen dans le lequel son réel talent sera vite remarqué. S’ensuivra peu après l’intrusion dans le milieu de la presse moto, collaborant au "Pavé dans la Marre" dès 88. Offensif, précis, quelques traits lui suffisent pour relater une situation et concernant le deux-roues, le sujet était loin de lui être inconnu. Depuis, Loïc a toujours conservé gommes et crayons, plaçant son tracé dans des revues liées à l’informatique (Archimag), des bulletins municipaux ou en tant qu’affichiste "Souvent des travaux alimentaires, le métier exige bien des abnégations !"… 


Premiers procès Naturellement, ce sera dans les revues les plus effrontées que le dessinateur exprimera toute sa mesure. L’épopée ZOO, magazine à l’humour décapant créé en 97, en compagnie d’épandeurs au vitriol tels Martin, le professeur Choron ou Berth, permettra à Faujour d'humer le bon air des prétoires… Un procès dès le premier numéro ! En gros, direct au tribunal à chaque parution. Au bout de deux ans il fallu mettre la clef sous la porte ! Quand un dessinateur se fait taper sur les doigts, on finit par lui briser son outil de travail… Ce « politiquement correct », auquel l’artiste n’a jamais voulu se soumettre, lui pèse cependant chaque jour davantage. atte de velours Pourtant, Loïc le Féroce montre aussi une grande tendresse lorsqu’il s’adresse aux enfants. Auteur de nombreux ouvrages de la collection "Lire c’est partir", ses albums destinés aux coopératives scolaires ravissent les juniors depuis bientôt 20 ans et son recueil "Poko et la rivière aux caïmans", inspiré d’un ancestral conte africain, demeure une référence de sensibilité… 

La bourre, toujours Aujourd’hui lié à la rédaction de Siné mensuel, le bazooka-marqueur de Faujour tire encore à boulets rouges "pour tenter de remuer un peu les consciences". Créatif excessif, il se bat sans relâche pour sa profession. Aujourd’hui, il doit rester une soixantaine de dessinateurs de presse en France. En période de crise, on éloigne d’abord l’humour jugé peu essentiel et éventuelle source de tracas pour une rédaction en ces temps où plus personne n’ose prendre de risques. Mais pour avancer, il faut forcer le passage, bousculer, briser les barrières… Loïc Faujour, l’admirateur du génial Reiser ne veut pas abdiquer. Marre de la bouillie aux lecteurs, du convenu, des gnangnans et pour la bécane c’est pareil, il faut savoir s’échapper du troupeau !. Sur ce plan, il a su montrer sa différence. 

Après avoir coopéré pour le Joe Bar Mag, illustré la BD les Mille et Un Dictons de la Moto, il collabore désormais régulièrement à Youngtimers Moto et Moto Journal. Des dessins toujours percutants et inattendus. Pour déranger un peu, informer beaucoup et rire éperdument ! 

Dessins de Faujour / par Michel Bidault Youngtimers/  lerepairedesmotards.com/Montage vidéo : PL